Mon Islande ayant flambé
Tout l'été
Se trouva fort dépourvue
Quand la crise fut venue
Pas un seul petit dollar
À crédit ou en avoir.
Au F.M.I., une vraie mine,
Elle alla crier famine,
Le priant de lui prêter
De l'argent pour subsister,
Jusqu'à la saison nouvelle.
Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l'Août, je suis honnête,
L'intérêt et toute ma dette.
F.M.I. est bon prêteur,
Mais par devoir, morigéneur.
Que faisiez-vous de vos deniers?
Dit-il à la perce-panier.
Nuit et jour à tout venant,
Je claquais, ne vous déplaise.
Vous claquiez, j'en suis fort aise,
Devant le buffet, maintenant,
Eh bien, dansez!

Jean de la Fontaine 2008
p.c.c. Sceptique