30 octobre 2008

Mon Islande et le F.M.I

Mon Islande ayant flambé Tout l'été Se trouva fort dépourvue Quand la crise fut venue Pas un seul petit dollar À crédit ou en avoir. Au F.M.I., une vraie mine, Elle alla crier famine, Le priant de lui prêter De l'argent pour subsister, Jusqu'à la saison nouvelle. Je vous paierai, lui dit-elle, Avant l'Août, je suis honnête, L'intérêt et toute ma dette. F.M.I. est bon prêteur, Mais par devoir, morigéneur. Que faisiez-vous de vos deniers? Dit-il à la perce-panier. Nuit et jour à tout venant, Je claquais, ne vous... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 octobre 2008

Crise: avant le beau temps, la pluie!

Pour le moment, toute l'humanité est à sa fenêtre à regarder tomber la pluie. De mauvaises nouvelles, d'actions dévalorisées. Elle tremble d'effroi face à un spectacle apocalyptique. Les vendeurs de miracles, les joueurs de flûte, les prophètes de malheur, ouvrent leur boutique, y compris le Dimanche, et s'ils ne font pas encore fortune, ils font leur pub gratuite dans les pages des meilleurs titres. Alors les hommes consultent leur météo, avides de savoir quel temps il fera demain. Il n'est pas désespérant: la semaine... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 octobre 2008

La Terre ennuie, occupons nous du ciel*.

La Terre est ennuyeuse en ce moment. Il n'est question que de pluies, d'eau, bien sûr, et torrentielles, ravageuses, mais aussi d'actions, qui semblent se précipiter vers le néant, et menacent l'humanité d'un déluge inversé, un déluge qui nous laisserait à sec! Les derniers optimistes sont les astronomes, les amoureux exclusifs du ciel. Un amour exclusif est exigeant, et la majorité terre à terre qui régit le monde n'avait guère récompensé leur passion ces dernières années. Non seulement elle était devenue pingre en matière... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2008

Justice: un lapsus calami...teux

Hier, les médias nous montraient une Justice martyre et en révolte. Martyrisée par sa Ministre, Rachida Dati, placée à ce poste par un pouvoir politique ne cachant pas sa volonté de reprendre en mains TOUS les services de l'État, y compris la Justice. Malgré les affaires qui ont montré les points faibles, sinon de l'institution, au moins ceux de quelques uns de ses membres, auteurs d'erreurs judiciaires par négligences procédurales, les syndicats de magistrats, à l'instar de TOUS les syndicats français, défendent, bec et... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2008

La France et son Parti de l'Anti-Science

Ne cherchez pas ce Parti sur Google. Il est plus discret que les Loges maçonniques. Mais il a adopté des trotskistes la pratique de l'entrisme, et il occupe dans l'entourage des politiques des places de choix qui lui permettent un "lobbying" vigilant et efficace. Aucune décision dans le domaine de l'innovation ne se fait sans leur permission. La quasi unanimité qui a adopté les conclusions législatives du Grenelle de l'environnement montre bien que tous les sujets qui fâchent ont été écartés. Parmi lesquels les bio-technologies. ... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 octobre 2008

Les décisions des États sont des "actions de guerre"

Pour enrayer le désastre annoncé, pour éviter la panique, ou la misère aux plus faibles, dont le nombre peut exploser, tous les États concernés par la crise financière et économique qui frappe le système occidental, ont pris des mesures qui ne figuraient, ni dans leur philosophie, ni dans leur programme de gouvernement. Comme nous sommes en démocratie, comme la liberté d'expression est garantie, il ne manque pas de volontaires pour se faire sots ou sottes, et renforcer les effectifs qui font carrière dans ce rôle. Ils pointent ce... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 octobre 2008

Crise économique: la poule? Ou l'oeuf?

La crise économique, à la remorque de la crise financière, serait arrivée. On en pointe, ça et là, les premiers symptômes. Il y a des hommes qui la déplorent, qui réfléchissent à la manière de la combattre, au moindre coût économique et social. Mais il y en a qu'elle réjouit, parce qu'ils pensent qu'elle signe l'échec du modèle économique en cours, et qu'elle valide, "a priori", le modèle contraire, socialiste ou social-démocrate, faisant intervenir l'État, réputé indifférent aux notions de profit. Tant il est vrai que la crise... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 octobre 2008

Festival d'hypocrisie à Washington

Dans notre bonne vieille Europe, et plus particulièrement dans sa partie catholique, il est admis que le point faible des grands hommes est... leur vigueur sexuelle! À partir d'un certain niveau d'élévation dans la hiérarchie humaine, toutes professions confondues, ce sont des "hommes à femmes". Même si les hommes(et les femmes) ordinaires, supposés bien rangés, en tout cas pas assez importants pour intéresser les paparazzis, s'intéressent aux ragots d'alcove qui concernent leurs dirigeants, ils en concluent plutôt, en les... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2008

Pascal Bruckner: une défense de la démocratie

"Les démocraties, parce qu'elles tirent leur énergie de l'autocritique permanente, disposent de ressources insoupçonnables et invisibles." Telle est la phrase clef (selon moi) de l'article intitulé "L'inévitable métamorphose", de Pascal Bruckner, publié en pages "débats" par le Monde du 16 Octobre. Bien sûr, pour qu'il y ait autocritique, il faut qu'il y ait eu une dérive critiquable. Et ces dérives, celles d'aujourd'hui, politique( oeuvre de G.W.Bush) et financière, "anonyme", mais bénie par l'exécutif américain, entrent dans... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 octobre 2008

La Marseillaise sifflée trois fois: Impossible est bien français

Avec une belle régularité, depuis sept à huit ans, notre hymne national est sifflé par des jeunes supporters, lors de rencontres entre notre équipe nationale et son homologue maghrébine, Algérie, Maroc, Tunisie, par ordre d'entrée en lice. Les siffleurs sont issus de l'immigration, et expriment ainsi "l'amour" qu'ils ont pour la terre où ils sont nés, et dont ils sont des nationaux*. Comment faut-il comprendre cette haine, cette peur d'assister à la défaite de l'équipe de leur coeur, ce déni d'une identité que beaucoup... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]