Il s'agit du prochain astéroïde "géo croiseur"*. Une de ces énormes masses rocheuses qui se promènent dans le système solaire, sur des orbites instables car perturbées par les effets gravitationnels des vraies planètes, surtout de la plus grosse et la plus massive, Jupiter.

Notre connaissance de l'histoire réelle de notre terre s'est enrichie et affinée. Nous savons maintenant qu'au cours de son existence, notre terre a pris de plein fouet des chocs équivalents à des centaines de bombes atomiques explosant en même temps, et que son climat a chaque fois été gravement refroidi (cf page découvertes du Monde du 4-5 janvier 2009) , non sans conséquences sur la vie existante, quasi anéantie, et mettant quelques millions d'années à reprendre sa prolifération et sa diversification.

Forts de cette connaissance, et de bien d'autres, dès qu'une de ces masses errantes est en approche de notre terre, susceptible de la frôler dangereusement (c'est à dire à passer moins loin que la distance terre-lune, 340.000 km en moyenne) nos savants ressortent les plans des grands moyens imaginés pour éloigner l'intrus, en l'obligeant à changer d'orbite. Ce souci de sauver l'humanité faisait jusqu'à il y a peu, l'unanimité des géo-ingénieurs**.

Mais, comme cela ne peut plus échapper à personne, la Nouvelle Apocalypse est en marche. Le radoucissement des hivers constaté depuis une dizaine d'années, auquel s'ajoute un épisode caniculaire qui a fait la gloire d'un homme et la honte d'un plus grand nombre, ont donc fait le lit d'une nouvelle religion, ressuscitant celle d'Akhénaton. Piégée par nos relents respiratoires et intestinaux de toutes origines, tuyaux d'échappement compris, la chaleur de notre soleil nous promet une cuisson-vapeur intégrale pour le siècle commencé, et fin du monde garantie pour le suivant. Inutile de regarder par votre fenêtre le temps qu'il fait. Il résulte d'un complot fomenté par l'hérétique Claude Allègre, auquel la Sainte Inquisition mettra le holà le plus tôt possible.

Je reviens à mon sujet. Malgré l'ampleur du sacrifice à attendre, pour l'humanité, la seule consciente, il est évident que la chute d'un astéroïde de bonne taille (nous avons les moyens de le sélectionner) ramènerait la fraîcheur bienfaisante qu'attendent les Inuit et leurs phoques, les Lapons et leurs rennes, et suspendrait pour longtemps la destruction annoncée de notre planète par son humanité en folie. Car elle serait pour le moins fortement réduite.

Donc, au travail, messieurs les astro-ingénieurs. Ce sera moins facile que l'avait imaginé Jules Verne***. Mais les moyens imaginés pour éloigner les astéroïdes menaçants pourront étre inversés pour les freiner et les faire tomber****.

Anti-Sceptique

* "géo-croiseurs": qui "croisent" l'orbite de la terre.

** Les ingénieurs sont des enfants savants que rien n'arrête.

***"La chasse au météore" de Jules Verne

****Chercher le bon endroit pour le faire tomber serait encore une source de disputes, auxquelles le temps manquerait, de toute façon.