13 janvier 2009

À la SNCF, on calcule. Mais pense-t-on?

Chaque semaine, ou à peu près, un arrachement de caténaire par un TGV lancé à pleine vitesse entraîne: 1) l'abandon en rase campagne, pendant quelques heures, du train "fautif", rempli de passagers, sans lumière, sans chauffage, et sans information. 2) des retards énormes, pour un nombre certain de trains devant parcourir le même trajet. 3) des indemnisations partielles en nature pour les retards subis. Bien sûr, la SCNF a toujours des clients. Que pourraient-ils faire d'autre, les candidats au voyage hexagonal? Les naufragés du... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]