23 août 2009

Daniel Cohn-Bendit, un électron libre.

Daniel Cohn-Bendit est un personnage qui attire l'attention. Il est difficile de faire la part du chef, du meneur, ou du prophète. En 1968, il fut le meneur des étudiants, le provocateur du régime autoritaire et auto-satisfait de l'époque. Mais il se fit souffler, non la vedette, mais le contrôle des événements, par les politiciens de métier*, épaulés par un Parti communiste pensant tenir le "Grand Soir" dont il rêvait, et sa fidèle CGT, qui organisa la paralysie du pays. La grève générale fit oublier l'agitation des étudiants,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]