Ne cherchez pas sur une carte ou dans un dictionnaire des noms propres la place et le vrai nom de cette Cité mystérieuse. Elle peut être demain celle que vous habitez. Elle a quelques chances d'être un jour la France entière.

Sur la Cité de la Peur, par définition, la Peur est souveraine. La Peur de tout, pour bien faire. Faites valoir que vous avez peur, vous en serez promu citoyen d'honneur, vous serez fêté, choyé, filmé, et VOUS PASSEREZ À LA TÉLÉ.

S'il arrive, par malheur, que vous ne soyez pas écouté, pas pris au sérieux, ouvrez votre annuaire, pages jaunes, à la rubrique "associations". Commencez, pour aller plus vite, à la lettre S.

S.O.S...vous y êtes! SOS-Amour, SOS-Bébés, SOS-Chiens. Vous n'êtes pas concerné? Continuez! SOS-Électricité? Êtes-vous abonné à EDF? Mettez une croix au crayon-papier. SOS-Gaz? Oui? Mettez une croix. Les critères de pré-sélection? 1)Avoir un rapport obligé avec la chose. 2)Ne pas en avoir vraiment besoin.

Vous priver d'électricité, de gaz, vous éviterait d'être électrocuté, asphyxié(ou projeté dans la rue, si ça saute). Mais en attendant....? De plus, pour faire vraiment sérieux, il vous faudrait exiger que votre immeuble, voire tout votre quartier, soit débranché du réseau EDF, ou de GDF-Suez. L'association "ad hoc" n'aurait peut-être pas le budget.

Car il vaut mieux associer à votre plainte l'association Loi de 1901 partageant votre peur. Continuez. Vous arrivez à "O". SOS-Ondes. C'est très bon, ça! Très varié: radiophonie, télévision, PORTABLE, micro-ondes (bof), lampes "basse conso" (ah, oui, peut-être).

Donc, allons pour le portable. C'est très tendance. Est-il nécessaire que vous n'en possédiez pas? Non: il y a trois opérateurs, peut-être bientôt quatre. Vous épargnez votre opérateur. Ce serait bien le diable qu'un autre ne vous menace pas.

Vite, à votre ordinateur*, sur Internet, vous cochez "Google" et vous tapez "antenne-relais" Y, Z (car vous êtes abonné à X), à (vous mettez le nom de votre ville, de l'arrondissement, ou de la rue). Paf! Y, ou Z, a demandé l'autorisation d'implanter une antenne à quelques dizaines de mètres de chez vous. Vous tenez la gloire, la célébrité. Vous prenez votre carte SOS-Ondes et vous vous branchez sur leur service juridique. Avec l'aide de LEUR avocat, vous montez votre dossier, vous le faites déposer au Tribunal.

Vous gagnez, les doigts dans le nez. C'est du sûr et certain, vous êtes inscrit en toutes petites lettres dans la Constitution, au chapitre "Principe de Précaution". Votre cas était prévu. Y, ou Z, se voient refuser le montage de l'antenne, ou exiger de la démonter.

Votre téléphone (fixe, France Telecom) sonne. C'est la Télé. Elle sollicite un rendez-vous. Vous la recevez dans votre salon, ou dans votre chambre à coucher, pour faire sérieusement malade. Voilà, c'est fait. Vous demandez qu'on vous fasse une cassette video, ou un DVD, en souvenir, pour épater la famille et les amis.

Vous guettez votre passage à l'antenne (ne vous trompez pas de chaîne ou d'heure, ça ne dure pas longtemps), et vous savourez le jour le plus beau de votre vie.

Une recommandation très importante: n'allez jamais jusqu'à la ligne SOS-Télévision. Même s'il y a plusieurs chaînes, vous risquez qu'aucune ne veuille filmer votre triomphe sur une autre, dont vous vous seriez plaint, avec succès, qu'elle vous a rendu idiot. Ce serait vraiment trop bête d'avoir dépensé tant d'argent pour que personne n'en parle!

principedeprecaution.com

p.c.c. Sceptique

*Il émet des ondes, lui aussi, mais c'est si bon!