20 novembre 2009

AZF: les conclusions d'un procès.

L'explosion dévastatrice du complexe chimique d'AZF à Toulouse, en 2001, était inexplicable en l'état des connaissances de la chimie, en raison de sa soudaineté et de son ampleur. Le nitrate d'ammonium* est un comburant, par son "radical" NO3, fournisseur d'oxygène à un éventuel et quelconque carburant. C'est cette capacité qui en fait un produit dangereux, justifiant des règles de stockage rigoureuses. Pourtant, dès les premiers jours de l'enquête, les avis autorisés des chimistes ont été écartés, au nom d'une suspicion de collusion... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]