17 décembre 2009

Monsieur Tiger Wood saisi par la vertu

Monsieur Tiger Wood n'était pas de bois. À ses performances sur les greens, il ajoutait celles qui comblaient des roses à peine ouvertes. Mais l'Amérique n'est plus la France depuis longtemps. Là bas aussi, les hommes beaux et forts plaisent aux belles femmes, et l'étayage réciproque est banal. "Je suis un homme fort parce que j'ai une belle femme". "Je suis une belle femme puisque j'ai un homme fort". Par contre la force du verbe "avoir" penche du côté féminin. "J'ai" un homme "fort" ne préjuge pas de la force de la propriétaire.... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]