Nous venons de subir, en Décembre, une vague de froid "normale". Gel, neige,verglas, jusque dans le midi pyrénéen, sans oublier les débordements vers l'Espagne (nos bulletins météo s'arrêtent à nos frontières!). Un relatif redoux succède à cette vague de froid venue du nord-est. Mais, si j'en crois les dernières informations en provenance de l'Europe, le froid intense qui y règne ne va pas tarder à nous revenir.

Pour ne pas être accusé d'imprévoyance, notre transporteur d'électricité, RTE, a averti les bretons qu'ils pourraient avoir à supporter des coupures de courant. Les édiles ont renchéri en conseillant à leurs ouailles d'être économes. L'air tiède de l'Atlantique a, selon son habitude, servi et rassuré en premier les bretons. Privé d'une partie de ses centrales nucléaires en arrêt pour maintenance, le distributeur a pu faire entrer de l'élec tricité d'origine thermique provenant d'Allemagne. 

Une fois le danger passé, écarté de la Bretagne, provisoirement, l'association Sortir du Nucléaire s'est autorisée à dauber sur la défaillance de notre production nucléaire et sur notre future dépendance à la production allemande. C'est une posture qui ne fait pas respirer du CO2 produit par la combustion de la lignite, puisque les vents ne le rabattent pas sur la Bretagne, mais sur l'Est de l'Allemagne et la Pologne(qui en fait autant vers l'Ukraine et la Biélo-Russie). Le Réduit Breton, mais oui, monsieur, ça existe. "On" n'a pas eu le temps de s'en servir en 1940, mais SDN y a installé ses troupes.

Sa propagande est carrément falsifiée, comme le met en évidence le site imposteurs.over-blog.com. Mais, correctement teinté à la chlorophylle , tout mensonge passe très bien par les cornets acoustiques bien orientés.

On peut aller aussi faire un tour sur le site "Pensée Unique", qui publie une importante mise à jour sur les variations climatiques qui ont fait monter en pression les millénaristes, qui attendent avec impatience cette fin du monde qui débarrasserait la terre de notre engeance.

Il ne se trompent pas complètement, ces millénaristes, car les travaux publiés, sans manipulation, montrent que des pics climatiques se produisent "grosso modo", tous les mille ans, depuis bien plus longtemps que le développement matériel de l'humanité. Et que l'acmé de celui dont on parle encore se serait situé en 2007-2008. "Nous" aurions amorcé la descente, MALGRÉ nos péchés capitaux(et capitalistes).

J'ai soutenu le principe d'une moindre dépendance à l'égard des énergies fossiles, qui nous ont "gâtés" par leur efficacité et leur commodité, mais qui se raréfieront et renchériront, compliquant, pour ne pas dire pire, nos relations avec les pays fournisseurs. À ce titre, j'ai soutenu le principe de la taxe carbone, malgré sa présentation digne d'un arracheur de dents. Je suis obligé de reconnaître qu'en politique, la vérité n'est pas toujours payante. 

Sceptique

Note du 30 Décembre 2009: Le Conseil Constitutionnel a rejeté la loi instituant la taxe carbone, trop inégalitaire par ses exemptions, et manquant son but de réduction de production de CO2. Le gouvernement et le Parlement devront revoir leur copie, ou remettre "sine die" la création de cette taxe, à laquelle les citoyens ne sont prêts qu'à la voir appliquer à leurs voisins.