Quand Éva Joly nous annonce la couleur, elle nous rend un signalé service!

Il ne faut pas douter de son amour pour la France, bien qu'elle n'ait jamais précisé quel était le "trait" français qui avait déterminé son "coup de foudre". 

Dans la panoplie des femmes amoureuses, il en existe un certain nombre qui sont des "rééducatrices", qui choisissent un homme pour ses défauts, se faisant fortes de refaire son éducation, de le débarrasser des mauvaises habitudes et manières que sa vraie mère lui a inculquées pendant les vingt à vingt-cinq années précédentes. Le devenir de ces couples obéit à une règle unique: "ça passe ou ça casse".

Si je considère notre histoire récente, je ne vois pas d'autre femme qui soit tombée amoureuse de la France, et je ne dispose pas d'une comparaison possible. Par contre, les hommes sont nombreux. Les plus en vue, qui ont eu l'occasion de dire le pourquoi de leur choix, ce sont des écrivains, qui sont tombés amoureux de notre langue....maternelle, et l'ont honorée de leur talent. Green, Milan Kundera, Tahar Benjelloun, Hector Bianciotti, Andreï Makine, Jorge Semprun ont écrit en grande partie ou en totalité leur oeuvre en langue française, d'une perfection et d'une richesse que peu d'auteurs français ont atteintes eux-mêmes. 

Eux nous ont pris comme frères et soeurs, tels que nous étions. Aucun d'entre eux ne s'est dressé en censeur, et ne s'est proposé de nous débarrasser des innombrables défauts que nous trimballons depuis des siècles. Aucun d'eux ne s'est engagé en politique, dans ce but.

L'unanimité des politologues français, phénomène rarissime, s'est faite sur une définition:"l'élection présidentielle est la rencontre entre un homme et un peuple". Éva Joly a été désignée par le peuple des verts, qui partage avec elle l'opinion que nous sommes "mal élevés, gâtés, pourris, égoïstes,jouisseurs, inconscients du mal que nous faisons à notre territoire, et du cataclysme vers lequel nous courrons." Nous sommes, par eux, symboliquement couverts de la suie produite par nos diverses consommations de carbone, ou d'équivalents-carbone. Un grand nettoyage s'impose.

La suppression du défilé militaire du 14 Juillet, et de sa débauche de carbone, constituerait l'autodafé fondateur d'une révolution verte, la rupture, effectivement, avec notre passé devenu désastreux à partir de la révolution industrielle du 19ème siècle. Que n'ayons nous fait comme le peuple Amish!

Ou comme le peuple norvégien, qui a adopté, mais avec mesure, les avantages du moteur à explosion, mais sans excès, sans gaspillage, sans compétition acharnée pour avoir la plus grosse, la plus grande bagnole, à quatre roues motrices*. Dont le plaisir sublime est de courir sur des kilomètres dans les collines escarpées que leur pays leur procure en abondance. Ainsi que l'eau bien froide pour y plonger leur corps, échauffé par la course (en été, il ne faut pas exagérer!). Et question nourriture, le minimum vital, à base de saumon, sans excès de goût et de raffinement**. Le pied!

Madame Joly est une gentille mais consciencieuse femme, qui a épousé le peuple français (sa meilleure partie, pour le moment), avec la ferme intention de refaire l'éducation de l'ensemble. Et que la belle-mère patrie ne vienne pas l'emmerder!

Sceptique

*Je pense que vous avez remarqué la montée en densité des corbillards (de couleur noir jais. Les vrais corbillards, des pompes funèbres, sont gris) qui équipent des automobilistes français.

**Et sans alcool, bien sûr. La Norvège ne manque pas d'eau!

Note du 16/07/2011-14 h 30: Entre la chaleur d'Abidjan et le froid d'Oslo, l'orage gronde et les éclairs zèbrent le ciel politique français. Les réactions à la sortie d'Éva Joly et au jugement de François Fillon sont comme les hirondelles en temps d'orage: elles volent bas. Mais que les leaders politiques de l'opposition se méfient: un sondage d'opinion de l'Express vient de tomber: si 32% de lecteurs se disent scandalisés par la réaction du Premier Ministre, ils sont 57% à l'approuver, et 11 à hausser les épaules.                   Il n'y aurait rien de scandaleux à confier la magistrature suprême à un(e) français(e) par mariage. Mais, contrairement à ce qu'elle croit, elle s'est montrée très norvégienne à l'occasion. C'est exactement comme elle décrit son 14 Juillet idéal, que la fête nationale norvégienne se déroule (la décolonisation de la Norvège s'est réalisée pacifiquement!).