Longtemps "éminence grise"* de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant est maintenant Ministre de l'Intérieur du Gouvernement de François Fillon. Nul n'ignore que Claude Guéant est fidèle parmi les fidèles, ce qui donne plus de poids à ce qu'il dit, ou à ce qu'il tait. Ce Grand Jury d'hier soir, suivant de peu l'entrée de campagne d'un Président sollicitant sa réélection, prend un relief particulier. Comme diraient les militaires, les éclaireurs (les journalistes) vont pouvoir tâter les défenses de l'adversaire.

Curieusement, la première question est consacrée à l'accusation lancée par Marine Le Pen, selon laquelle toute la viande vendue en Île de France était "hallal", c'est à dire que les animaux étaient tous rituellement égorgés. Il y avait donc une 'tromperie" sur la marchandise et un abus de confiance vis à vis des âmes sensibles qui se préoccupent de ce type d'abattage des animaux destinés à être mangés.

Claude Guéant balaye cette accusation en rappelant, d'une part que les abattoirs franciliens de fournissent que 5% de la viande consommée dans la Région Parisienne, et que le mode d'abattage faisait partie de l'identification de la carcasse. Il ne pouvait y avoir de tromperie**.

La question suivante porte sur la sécurité des candidats à la présidentielle, aux menaces de mort qui leurs sont proférées. Oui, répond Claude Guéant, il y a des menaces de mort lancées aux candidats à chaque élection, elles sont prises au sérieux, et toutes les précautions sont prises.

"Et la candidature de Nicolas Sarkozy?"- C'est l'ouverture du vrai débat"-"Qu'en pensez-vous?"-"Je le trouve très bon, il présente les vrais problèmes. Il est innocent de la crise, niée par ses adversaires, alors qu'elle représente une perte de 50 milliards d'euros sur une seule année.

"Nicolas Sarkozy critique beaucoup, alors qu'il avait dit qu'il ne le ferait pas."-"Il relève les mensonges, c'est mentir que de dire une chose, et une autre, selon les destinataires."

"Il répète souvent, "Quand on aime la France...", remarque Éric Revel, qui observe que ce n'est pas l'exclusivité du Président candidat. "Le gaullisme est un amour de la France, rétorque Claude Guéant."-"François Hollande évite de répondre", insiste le journaliste. "Cela ne durera pas. Il sera obligé de répondre. Nicolas Sarkozy dit la vérité."-"François Hollande n'aimerait pas la France?"-"Certainement si, mais il ne propose pas ce qu'il lui faut."

"Le recours au référendum?"-"Un quinquennat est court, toutes les questions ne peuvent être abordées et traitées, et elles le seront si Nicolas Sarkozy est réélu. Elles pourront faire l'objet d'un référendum si  les procédures par négociation n'aboutissent pas."

"Nicolas Sarkozy se dit du côté du peuple et non des "corps intermédiaires", auxquels, nous, journalistes, appartenons," questionne, toutes dents découvertes, Jean-Michel Aphatie.

"Vous ne tenez pas compte de toutes les préoccupations des gens, répond le Ministre de l'intérieur, certaines sont "tabou", et leur importance est sous évaluée, comme les questions sur l'immigration."

"Le Référendum sur la Règle d'Or aura-t-il lieu?"-"Nous y serons obligés, car à cause de la bascule à gauche du Sénat, les conditions de la réunion du Congrès et d'un vote positif ne seront pas réunies."

"Nicolas Sarkozy avait placé dans son programme une dose de proportionnelle pour les Législatives. Promesse non tenue!"-"La majorité parlementaire n'y était pas favorable. Sa mise en place pour 2012 est impossible"***

"Nicolas Sarkozy est-il "de droite"?-"Oui, mais pas de manière absolue, ultra-libérale."

"Quand Nicolas Sarkozy dit:"J'ai fait des erreurs", lesquelles voyez-vous?"-"Nous avons trop tardé à supprimer le bouclier fiscal. La crise et la dégradation de la situation économique en ont effacé les aspects positifs."

"Le Ministère de l'Immigration et de l'Identité a disparu, ce n'était pas une bonne idée?"-"Ses attributions ont été réunies à celui de l'Intérieur, ce qui a rendu plus efficace la lutte contre l'immigration clandestine."

"L'opposition dénonce l'inefficacité de la politique de sécurité et parle d'explosion de la délinquance?"-"C'est faux, depuis 2002, les chiffres de la délinquance ont globalement diminué, et le sentiment de sécurité de la population, étudié par des sondages, a progressé.****"-"Un rapport sur les liens entre la délinquance et l'immigration a été demandé, et montre effectivement une corrélation."-"les français ont un droit à la vérité; les statistiques des condamnations, établies de leur côté par les magistrats, confirment la sur-représentation des étrangers. Nous connaissons actuellement une hausse des vols à la tire et des cambriolages, commis par des ressortissants roumains (Roms, en fait), en situation régulière, puisque leur pays appartient à l'Union Européenne. La coopération de policiers roumains a amélioré la lutte contre cette délinquance organisée depuis la Roumanie."

Sceptique

*"éminence grise" nom donné au Père Joseph(François Leclerc du Tremblay)conseiller discret du Cardinal de Richelieu, Premier Ministre de Louis XIII (l'Éminence rouge").

**D'une part, l'égorgement était la méthode la plus pratique de mise à mort des animaux dans nos campagnes, avant l'obligation de passer par les abattoirs garantissant l'état sanitaire des animaux (maladies et parasitoses transmissibles au consommateur). D'autre part, j'ai lu, à diverses reprises, que certaines parties des animaux abattus selon les règles judaïques (casher) ou musulmanes (hallal) n'étaient pas consommées par les adeptes, et qu'elles étaient vendues en boucherie non confessionnelle. La viande hallal possède les mêmes qualités gustatives et nutritionnelles que l'autre, et la restauration maghrébine ou pakistanaise a suffisamment de succès dans notre pays pour que peu de français puissent être sûrs de n'avoir jamais consommé de viande "hallal".

***Si l'opposition l'emporte en 2012, elle l'imposera, dosée (P.S.) ou totale (Verts, Extrême-Gauche) pour 2017(ce qui n'empêchera sûrement pas sa défaite, sauf miracle).

**** Le taux d'élucidation des crimes et délits graves a été spectaculairement augmenté, par l'encouragement à l'efficacité. Le Ministre a oublié de le rappeler.