La Corée du Nord, contre l'avis du monde entier, vient de réaliser son troisième essai, analysé par les sismographes des alentours. Le reste du monde, d'une seule voix, lance l'anathème, crie à la désobéissance à l'ordre international.

Bien sûr, "le reste du monde" ne peut garder le silence. Il est dans son rôle de morigéner le sale gamin.

Je pense plutôt à ce que représente cette bombe comme sacrifices imposés à une population qui n'a pas son mot à dire...avant. Matraquée par la propagande du régime, elle applaudira le succès de son pays qu'elle croit menacé par un monde jaloux.

Mais ces bombes, qui viennent s'ajouter aux arsenaux massifs des grandes puissances, sont totalement inutiles. Toute tentative d'utilisation serait punie par l'anéantissement du coupable, pour l'exemple. L'arme nucléaire a tué l'arme nucléaire. Bon, on a le droit de le penser, mais les dirigeants des pays nucléarisés n'ont pas le droit de le dire.

Le "Monde", notre quotidien du soir, évoquait il y a quelques jours, un rabibochage entre la Corée du Nord et les États-Unis....alors qu'on savait que le royaume communiste préparait un essai. C'est dire le peu de cas que l'Amérique réelle fait du pétard coréen.

La possession de la bombe ne peut que calmer les ardeurs guerrières, par la satisfaction de la fierté.Mais la vérité n'est vraiment pas bonne à dire.

Sceptique