30 avril 2013

LES TROIS FRONTS DE LA HOLLANDIE.

On reproche toujours à Napoléon Bonaparte ses guerres menées contre les monarchies européennes, et sa défaite finale a fait oublier, d'une part l'habileté tactique qui lui a permis de commencer par vaincre les coalitions les unes après les autres, d'autre part la responsabilité de la Révolution dans le déclenchement de ces guerres, dictées par le sentiment d'avoir raison. Comme l'Europe a remisé pour de bon, il faut en entretenir l'espoir, les fusils, les canons, et les avions, qui ont façonné son histoire à grands coups de massacres... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 avril 2013

LA CIGALE FRANÇAISE ET LA FOURMI ALLEMANDE?

Rien ne va plus entre la France gouvernée à gauche, et l'Allemagne, qui s'apprête à récompenser sa Chancelière pour sa bonne gestion. "Merkozy" n'est plus qu'un souvenir. "Merhollande" est mort-née. Et le P.S., à son habitude, en rajoute, fait bande à part, met ses pieds dans le plat. "On" reprochait à Sarkozy d'acheter l'amitié de l'Allemagne au prix fort. Pot de fer, l'Allemagne l'est depuis un moment, la crise a glissé sur son blindage. Tandis que la France a mis un genou à terre, sous le choc. "Vae victus" ont jugé 51%  des... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 avril 2013

LE MUR DES CONS, OU "ÇUI KI DI KI É"

C'est le retour à l'envoyeur à la manière de Coluche qui réplique le mieux au....jugement! Il ne sert à rien de "grimper aux rideaux"! "Cons", on l'est tous un petit peu quelque part, et beaucoup lors de certaines occasions dans sa vie. Est-ce grave que ce soient des juges titulaires, en exercice, susceptibles d'être rencontrés, qui se permettent de qualifier ainsi des élus de la République? S'il est une connerie, c'est bien cette incantation cucu:"J'ai confiance dans la justice de mon pays". Sauf à considérer l'ensemble des hommes,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 15:21 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
25 avril 2013

PEUT-ON FAIRE DE LA POLITIQUE SANS PROMESSES ? (INTENABLES)

En réfléchissant à cette question, c'est le souvenir de Pierre Desproges et de ses propos assassins sur un éminent cancérologue, qui m'est revenu. Ce médecin lui avait révélé, sans ambages, qu'il était atteint d'un cancer au dessus de toute ressource thérapeutique (à l'époque). Il était,  ce médecin, un pionner, en France, de la vérité à dire aux malades condamnés, comme cela se pratiquait dans les pays anglo-saxons. Notre tradition française était le dorage de pilule compassionnel, jusqu'à la phase terminale. Nous sommes encore... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 avril 2013

LES NOUVELLES INQUISITIONS.

Il n'y a pas de sot métier, il n'y a que de sottes gens, osait-on dire autrefois. Aujourd'hui, plus personne n'est sot, et les sots métiers sont légion. Qui dit ça? Ceux qui ont décidé une fois pour toutes qu'ils étaient les moins sots de tous, que leur métier était de révéler aux sots ordinaires tous les méfaits que d'autres, un petit peu moins sots, semaient à leur insu tous les jours de leur vie, avec la claire intention de leur soutirer leur argent, et de les faire mourir, dès qu'ils n'en auraient plus. Pour le moment, les... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2013

BRICE HORTEFEUX AU GRAND JURY RTL-LCI-LE FIGARO (2013)

Il y a longtemps que je n'ai pas rapporté un entretien donné par un personnage politique à ce Jury. Depuis le départ de Jean-Michel Aphatie, le style de la nouvelle équipe, dirigée par le jeune Michel Chapuis, a changé désagréablement, se rapprochant de la garde à vue, ou d'une convocation chez le juge d'instruction. C'est peut-être un modèle qui nous vient d'ailleurs. En tout cas, il fait flores, il est adopté par absolument tous les journalistes politiques. Apparemment, l'avantage d'être invité à cette émission l'emporte largement... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2013

COMMENT FRANÇOIS HOLLANDE S'HABILLERA-T-IL DEMAIN?*

Un an, à une quinzaine près, après son élection à la présidence de la République, François Hollande n'a pas une place enviable dans l'opinion. Il a été porté au pouvoir par une vague de mécontentements, qu'il a prise au mot, en surestimant la sagacité populaire, et il a plaqué sur la réalité française(gauloise, en fait) son idéalisme, sa vision angélique des rapports sociaux. Or l'histoire de la France et des français n'est pas un "long fleuve tranquille". À force de prendre son désir pour la réalité, il a fini par assister à un... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2013

"JE NE COMPRENDS PAS LES AMÉRICAINS".

C'est un propos qu'aurait tenu, selon des témoins qui l'ont connu, l'ainé des deux frères tchétchènes, auteurs des deux attentats meurtriers de Boston. Il ne pourra pas le confirmer, puisqu'il est tombé sous les balles de la police, dans une confrontation avec elle, au cours de sa fuite. Mais, pour tenter de comprendre pourquoi ce jeune homme, arrivé il y a dix ans aux États-Unis, fuyant l'oppression orchestrée par la Russie dans le Caucase musulman, a commis, avec son jeune frère, ce crime contre ses hôtes américains, il faut... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2013

CRISE D'AUJOURD'HUI: COMPARAISON N'EST PAS RAISON.

Si on ne s'occupe que des hommes, qui gouvernent, qui s'opposent au gouvernement, ou qui le subissent, sans trop comprendre ses intentions ou ses nécessités, il peut être tentant de se référer à d'autres situations politiques de notre histoire, de comparer avec la Révolution, celle de 1789, celle de 1917 (en Russie), ou la suspension de la démocratie, en 1933, en Allemagne. J'ajouterai le foutoir de la Quatrième République, dont on peut se demander ce qu'elle pourrait faire, face à la crise que nous vivons. Il est évident que... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 avril 2013

L'ATTENTAT DE BOSTON, OU LA HAINE DE LA LIBERTÉ.

Un pays, les États-Unis, une ville, Boston, hautement symbolique dans l'histoire du pays, une manifestation sportive annuelle, un marathon, des coureurs, et des foules de spectateurs tout le long du trajet mais plus nombreux près de l'arrivée, où les meilleurs, dégagés de la masse compacte qui a pris le départ, peuvent être admirés. Et une bombe, deux bombes, placées dans le dos des spectateurs, qui en tuent quelques uns, et en blessent beaucoup.  Mais c'est un message qui s'adresse à tous, par images et commentaires... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]