10 novembre 2013

LES MÉFAITS DE LA FINANCE LABORIEUSE BRETONNE

Le candidat François Hollande imputait les malheurs de la France à "LA FINANCE". Mais dès qu'il a eu le pouvoir, LA FINANCE a pris des formes humaines et porté des noms.  Ces suppôts de LA FINANCE se sont rebiffés, et ont fait reculer le pouvoir. Ils lisaient  le Monde, les Échos, la Tribune, et ils ont été prévenus du complot. Ils avaient du poids, ils étaient indispensables à un meilleur fontionnement de l'économie, immédiat, ou futur. Ils ont fait fuir les politiques inconséquents. Mais la France ne possède pas que des... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]