26 novembre 2013

AVEC LE DIVAN DE PROCUSTE, ON NE PEUT QUE RACCOURCIR.

Le tyran légendaire de l'antiquité grecque avait du être réduit à ce constat: seules ses victimes trop grandes, dont il coupait les jambes, pouvaient survivre. Les trop courtes, allongées de force, ne pouvaient que mourir. Nos idéalistes d'aujourd'hui sont soucieux de corriger la voie vers une égalité, qui se révèle, depuis deux siècles, insaisissable, tellement les hommes, livrés à eux-mêmes par la liberté, s'efforcent de devenir plus égaux que les autres. D'autant plus facilement que la République, cherchant à expurger toute sorte... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]