L'actualité franco-française ne m'inspirait pas. Son radotage aurait forcément entrainé le mien. Entre les faits, et les fesses, que choisir?

L'ukrainienne donne à réfléchir, à la fois comme repoussoir, et comme exemple: courage, esprit de sacrifice, à Kiev. Mais à Paris, déprime, accablement, hébétement, d'un peuple qui se contente d'envoyer au diable ses politiques, qui a la liberté, mais bientôt plus rien d'autre.

Je ne regarde plus le ciel, car celui qui est au dessus de ma tête est toujours gris ou nébuleux. Il n'est clair et étoilé que quand il fait si froid que mes os s'entrechoquent et m'assourdissent de leur bruit. Ce fut mon choix il y a quelques années. On ne peut pas tout avoir!

C'est donc incidemment que j'ai appris qu'une catégorie d'hommes connaissait un moment de grand bonheur. Les astronomes!

Une étoile a explosé dans une galaxie "voisine" de la nôtre, formant une "supernova". C'est à dire que là où il n'y avait rien, est apparue en quelques jours une étoile visible, grossissant un peu chaque jour, mais destinée à perdre aussi vite son éclat. Tous les télescopes du monde, des plus gros jusqu'aux plus petits, se sont braqués vers elle. Ces privilégiés vont pouvoir oublier pendant quelques semaines notre ordinaire peu appétissant, à l'odeur de poudre, au goût de sang.

La science, si décriée de nos jours, est une récréation jubilatoire. À force de jouer les Sherlock Holmes dont la loupe est tournée vers le ciel, d'examiner les cadavres des étoiles qui sont parties en poussière dans de formidables explosions, les astronomes sont parvenus à reconstituer le mécanisme de ces fins brutales. "Elles" s'effondrent sur elles-mêmes, la masse, la densité, et la température de leur coeur, atteignent des sommets inimaginables, et leur matière, après cette compression, rebondit vers l'espace dans une énorme explosion, émettant une lumière équivalant à dix milliards de soleils! Si vous arrivez à vous représenter le phénomène, chapeau!

Inutile d'ajouter qu'il vaut mieux pour nous que ça se passe loin! S'il n'a fallu que quelques jours pour que nos très obsessionnels astronomes découvrent sur des photos récentes de la galaxie Messier* une étoile qui n'existait pas quelques jours avant, cette lumière est en fait partie il y a douze millions d'années, largement avant l'apparition de l'homme sur terre. 

Vous me direz en choeur:"Ça nous fait une belle jambe!". Je le reconnais! Mais, chaque fois que les dimensions, en temps et en distance, de notre univers me sont mises sous le nez, la médiocrité de nos affaires humaines m'est rappelée, et une miette de sagesse me revient.

Je n'ai pas pu m'empêcher de la partager.

Sceptique

*Messier est visible à l'oeil nu comme une simple étoile, au voisinage de la Grande Ourse. Mais c'est une galaxie!