Entre l'abstention, les votes-sanction et la poussée du Front National, la majorité de François Hollande en prend un coup, mais n'est pas écrasée. Les institutions seront là pour lui permettre d'aller jusqu'au bout de ses cinq ans de mandat.

Comme c'était prévisible, les positions fortes, mais dépourvues de renforts, du Front National, joueront un rôle favorable à la gauche, qui, dans beaucoup de communes, "sauvera les meubles".

Première épreuve de la "majorité", ses résultats mitigés ont exacerbé les haines cuites et recuites de ses leaders, devant expliquer à quel point les ingrats ne méritaient pas leurs droits civiques.

Quel bonheur, dans ce contexte, d'être un petit village dans la campagne picarde. Il a fallu secouer les dégonflés, attendant le signal d'un ou de plusieurs volontaires, et faisant du "stop" à l'appproche du char à onze places. Le char est arrivé à bon port sans que personne n'en soit tombé. Ah les braves électeurs!

L'étape suivante sera la désignation du saint martyr, de son ange gardien, des quelques boy-scouts prêts à leur B.A. Les autres retourneront à leurs affaires-très-prenantes.

Le clocher continuera à sonner les heures.

Sceptique*

*Boy-scout.