01 avril 2014

L'ADRESSE DE FRANÇOIS HOLLANDE...À SES INFIDÈLES.

La grave défaite des socialistes aux élections municipales, espérée modeste, mais finalement proche d'une déroute, a contraint le Président de la République à prendre la parole et à poser quelques actes. À commencer par accepter la démission de Jean-Marc Ayrault, et nommer Premier Ministre un rival, d'un autre niveau d'ambition que l'ancien Maire de Nantes, et Président du groupe socialiste à l'Assemblée. Mais avait-il besoin de présenter ces changements par des mots de contrition, de culpabilité, plutôt que de responsabilité?... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]