23 septembre 2014

AIR-FRANCE ET LA GRÈVE DES ARISTOS.

Antoine de Saint-Éxupéry, un célèbre "ancien" de l'Aéropostale, déplorait déja, avant la guerre (39-45), le mauvais esprit de la relève des pionniers, dont il était. La nationalisation survenue après la libération n'arrangea rien. Les entreprises nationalisées appartenaient à la nation, mais tous les pouvoirs y étaient exercés par le personnel. La loi du nombre, qui aurait du privilégier les obscurs et les sans-grades, ne tarda pas à faire long-feu. La compétence s'empara du vrai pouvoir, en raison inverse de l'interchangeabilité. Je... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]