16 janvier 2015

AZF, RETOUR DEVANT LA JUSTICE*.

L'instruction s'était rapidement focalisée sur un accident chimique hypothétique, jamais recensé parmi les accidents graves impliquant l'ammonitrate, produit "phare" de l'usine. L'hypothèse avait l'avantage de mettre en cause la conscience professionnelle, ou même la compétence, des cadres et des personnels de l'usine.  Le premier jugement, prenant acte de la faiblesse de cette instruction, et des désaccords des experts, avait relaxé tous les prévenus. Ce qui ne faisait pas l'affaire des victimes, dont les défenseurs ont fait... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]