01 février 2015

ÉTAT ISLAMIQUE: LA PASSION DU CRIME.

L'exécution par l'E.I. de son deuxième otage japonais est un geste de dépit, de provocation, de faible niveau politique, pour ne pas dire nul. "Il" s'est fait d'un pays devenu pacifique, un ennemi, et ce nouvel ennemi a des réserves inemployées de courage.  Cette fuite en avant dans le sadisme confirme que les coups qui lui sont portés sont efficaces, que le courage des kurdes, le sursaut des autres victimes, et l'appui aérien des coalisés occidentaux et arabes, entament la superbe des "djihadistes", et leur font "perdre la... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 08:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]