11 avril 2015

QUAND JEAN-MARIE LE PEN SABORDE "SON" PARTI.

La provocation, le scandale, sont des actes politiques que Jean-Marie Le Pen a toujours aimé pratiquer, qui lui ont interdit de devenir un homme politique "comme les autres", qui ont maintenu son parti au stade de groupuscule, sans mandats locaux ou nationaux.  Il a fallu les années Mitterrand pour que le rejet populaire lui profite: une hausse de l'audience, quelques députés à l'Assemblée Nationale de 1986, et, plus tard, une deuxième place au premier tour de la Présidentielle de 2002, devant Lionel Jospin. Les intermèdes de... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]