Attrapée, "au vol", hier-soir, une interview de Monsieur Pierre de Saintignon, Premier Adjoint de Martine Aubry, la Maire de Lille, candidat désigné par le Parti Socialiste aux élections régionales de Décembre 2015.

Un obscur, mais non sans grade, et surtout, un candide, qui a du abuser des "tablettes"*, dans son enfance. 

Pour lui, pas de problèmes, la gauche est majoritaire dans la région, seule sa politique convient à sa population, fidèle "perinde ac cadaver", et elle triomphera en Décembre. C'est beau, la Foi!

Son discours, sur un ton suave, convaincu, triomphant, même, m'a rappelé les discours de 1940. "Nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts", la route du fer... du FN est coupée!

S'il existe une unanimité, pour cette élection régionale, c'est sur la question d'un pacte "républicain" contre le Front National. Il est exclu, tant par l'alliance du Centre et de la Droite, que par celle de la Gauche....théorique.

"Elles" ne veulent pas gouverner ensemble. La première ne veut pas "endosser" l'échec de la seconde, depuis 2012, tandis que la seconde ne reconnait pas....son échec.

Le résultat final dépendra donc de la jugeotte des électeurs, dans le secret de l'isoloir. Au niveau des candidats, les couteaux, très à la mode, sont tirés.

Sceptique

*Les "tablettes", étaient, sont elles encore, une préparation du sucre, au grain très fin, que les adultes mettaient dans leur bouche avant de boire leur café. Les enfants en raffolaient, évidemment. C'était un usage propre au département du Nord, semble-t-il.