31 janvier 2016

LA GUERRE DES GAUCHES.

"Elle" n'a pas commencé avec le départ de Christiane Taubira, mais elle a reçu de cet acte fort un second souffle.  Que signifie-t-elle, cette bataille idéologique et politique entre les "frondeurs" et le duo (ou trio...avec Macron) gouvernemental, formé par le Président et son Premier Ministre? D'abord, que pour cette aile de la majorité élue en 2012, le Président de la République, malgré les pouvoirs que la constitution lui confère, ne pèse pas plus qu'un Président du Conseil de la Quatrième. À ce stade de désaveu, il n'est... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 janvier 2016

CHRISTIANE TAUBIRA

La passion est toujours ambivalente. Elle fait aimer ceux qui partagent la même, haïr ceux qui sont à son opposé.  Je n'ai pas beaucoup de raisons de me sentir proche de Christiane Taubira, puisque je n'ai pas le même jugement qu'elle sur les questions qui ont été de sa compétence de Garde des Sceaux.  Mais sa Guyane natale tient une place importante dans ma vie. Les malheurs de cette colonie devenue D.O.M. m'ont toujours fasciné, et je suis allé vivre deux ans sur place pour me confronter à sa réalité. Mon diagnostic a... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 janvier 2016

LE RETOUR DE LA COMÈTE ROSE.

"Elle" partage avec les comètes blanches la possibilité d'y tirer des plans. Sa périodicité n'est pas très régulière, et sa visite est courte. Quant à sa couleur, elle la doit au bonheur qu'elle est supposée donner aux hommes en illuminant leur poche. Ma langue au chat: Cette comète rose est le "revenu universel" une allocation imaginée, versée à tout habitant d'un État, de sa naissance à sa mort, modulée selon son âge.. C'est un admirateur de la Révolution Française, Thomas Paine, qui la suggera aux membres du Directoire, les... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 09:21 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
26 janvier 2016

CALAIS, LE TUNNEL DONT ON NE VOIT PAS LE BOUT!

Ce n'est pas de la faute des calaisiens si leur ville est la plus proche de la côte de l'Angleterre. Ce n'est pas de leur faute si, très logiquement, le tunnel sous la Manche, qui rend si commode le transport des voyageurs et des marchandises, débouche à sa proximité. Ce n'est pas de leur faute si le Royaume-Uni, fermé par principe à une immigration massive, cesse de contrôler les personnes qui y circulent, dès lors qu'elles ont réussi à passer la frontière. Ce n'est pas de leur faute si le Royaume Uni ne fait aucun chichi à... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2016

LE LIVRE DE NICOLAS SARKOZY* SON EXPLICATION DE TEXTE.

Avant ce dernier, préambule justificatif à une nouvelle candidature, Nicolas Sarkozy a signé d'autres livres, tous  centrés sur ce qu'il était. Il est obsédé par sa différence d'avec le milieu qu'il fréquente, qu'il secoue, qu'il veut dominer à la manière animale, balayant les codes sociaux non écrits. Le film "La conquête", diffusé au début de son quinquennant, dévoilant les luttes internes et féroces pour prendre la place d'un Jacques Chirac fatigué et affaibli, concrètement et dans l'opinion, montrait bien la dose de haine... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2016

FANATISME ET DHIHADISME: EST-IL NÉCESSAIRE DE CROIRE POUR LES VAINCRE?

C'est une question qui peut prendre diverses formes, et recevoir plusieurs réponses. Les pessimistes, parmi lesquels les nostalgiques de la religiosité d'autrefois, dont certains ne sont pas loin de penser que la victoire finale de l'islam sera la punition de notre impiété. "Ils" ont la foi en un Dieu exigeant et susceptible. Il n'y a pas encore beaucoup d'optimistes, confiants dans la Raison des sociétés modernes, peu susceptibles d'une régression qui leur fasse oublier les Lumières, et la Liberté. Il y aurait beaucoup de... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2016

LE RETOUR DE JEAN-FRANÇOIS COPÉ.

 Jean-François Copé est un personnage clé de l'UMP, devenu "Les Républicains" après le retour et l'élection à la présidence du parti de Nicolas Sarkozy, élu Président de la République en Mai 2007, et battu par François Hollande, en Mai 2012. Dans un premier mouvement, l'ancien président de la République avait déclaré se retirer immédiatement de la vie politique, et avait laissé "en l'air" son parti et ses partisans. Parmi lesquels, Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, et engagé dans la campagne, en seconde ligne,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2016

L'ART DE DÉSINFORMER, UN MAL DE NOTRE TEMPS.

C'est un des titres de première page d'un quotidien français: L'espérance de vie a reculé en 2015. les sous- titres, plus discrets, nuancent l'information: ce recul est conjoncturel, du à une sur-mortalité, dont la raison est une épidémie de grippe d'une durée de neuf semaines. La vraie raison n'est pas un plafonnement des performances de la médecine. Car encore faut-il que tous ses moyens aient été mis en oeuvre.  Or depuis 2009 et la grosse farce du virus H1N1, ravageur en début d'épidémie, mais rapidement rentré dans... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 janvier 2016

CHÔMAGE EN FRANCE, AN IV....BONNE NUIT LES PETITS!

Projeter une armée en plein désert pour arrêter une invasion djihadiste, mobiliser toutes les polices de France pour en liquider d'autres, aventurés sur notre sol pour tuer, notre Président François Hollande sait faire. Consoler avec les mots qu'il faut les survivants et les proches des morts, il sait, aussi.  Mais trouver une solution au problème qui l'obsède, le chômage de masse en inflation régulière, rien à faire, il ne sait pas, il est Sganarelle, bavard et impuissant. Condition "sine qua non" d'une chance d'être réélu en... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 04:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2016

PRÉSIDENTIELLES 2017: LES SONDEURS POSENT LEURS MARQUES.

Ça parait un peu tôt, mais, chaque fois, c'est la compétition entre sondeurs, évalués après-coup, qui ouvre la grande foire politique française. Il ne sert à rien de grogner, nous sommes en démocratie. Il y a toujours quelque chose à retenir de ces prémices aux choses sérieuses. Elles ne sont pas à mépriser. À droite, la première place d'Alain Juppé n'est pas surprenante. C'est le "plus ancien dans le grade le plus élevé". N'ayant pas été Président de la République, ni même candidat, il n'a aucune casserole acrochée à ses basques.... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]