La Générale Ségolène Royal, chargée de ce champ de bataille, vient d'ordonner une retraite. Car il est question de réduire le projet à une base de drones civils, de loisirs et de surveillance des infrastructures. Ça demande nettement moins de terrain, et le faible impact du nouveau projet sur le réchauffement climatique, laissent espérer une réduction de la contre-offensive menée par l'armée zadistanaise. Un armistice est en vue.

On dit que le Président de la République, chef des armées, n'a pas été consulté, non plus que son ministre des armées, Le Drian. Un avis du Président, même chuchoté, aurait compromis la manoeuvre, peut-être transfomé la retraite en déroute.

Bon, je plaisante, sur un sujet on ne peut moins sérieux à notre époque. Madame la Présidente est fille de général, mais pas Générale elle-même, bien qu'en en ayant les tics.

Je dois avouer que je suis perdu moi-même sur cette question. Mon réflexe est de me baser sur la légalité républicaine, sur la légitimité des décisions des élus, et de celles de la justice, interpellée à propos de tout. J'avais cru comprendre que toutes les actions en justice avaient été déboutées, et que la Loi avait retrouvé sa liberté. Il existait encore une majorité d'électeurs des Pays de Loire qui approuvaient le projet, et en espéraient la réalisation. De pauvres humains qui se croyaient plus importants que des grenouilles.TSSSS! Quelle prétention!

Public-Sénat avait organisé un débat télévisé. Un petit flash sur Bruno Retailleau, représentant les mal-pensants depuis les Régionales de Décembre 2015, et un entretien avec Yves Contassot, une vieille figure de l'écologie politique. 

Qui a "démontré" que le projet était inutile, qu'il n'était motivé que par la plus-value juteuse, attendue de l'urbanisation des terrains de l'aéroport actuel de Nantes, dont les nuisances sonores étaient la sanction méritée par les affamés de voyages. Tout n'était, de A à Z, que des affaires de fric. Ça ne valait pas que le sang coule. Il rappelait qu'il avait été question de créer un troisième Aéroport en Isle de France, que son abandon, face aux protestations...de droite, n'avait eu aucune conséquence. Le taux de chômage de la Somme, département destinataire, est resté sagement à la hausse, comme ailleurs, c'est vrai*.

Il a raconté, en appui de l'inutilité réelle du projet, que le Président François Hollande avait fait à Cécile Duflot la promesse d'abandonner le projet, en échange de son retour au gouvernement. Il aurait pu lui faire un bras d'honneur après, mais l'occasion ne s'en est pas présentée

Il parait que Madame Royal a bien enregistré la solution d'éclater les trafics nécessaires entre les divers aéroports du Grand Ouest. Facile! Pratique!

Le quinquennat de François Hollande s'achemine vers une absence de décisions importantes, suivies d'effet. La gestion du quotidien, pas toujours commode, l'épuise, le vide de toute énergie. L'électro-encéphalogramme est presque plat.

Sceptique

*La gare TGV de Haute-Picardie, reliée directement à Roissy, est née honteusement dans les betteraves, mais elle est maintenant environnée d'entreprises diverses, de taille moyenne, il est vrai. Les royalties semblent faire du bien aux villages environnants.