....La guerre?

C'est ce qui ressort des premières déclarations des occupants du site, qui jurent qu'il possèdent exclusivement la Vérité.

Comment s'y prendra-t-on, de part et d'autre? 

Du côté de la République française, une et indivisible, Manuel Valls a pointé le menton: s'ils veulent la guerre, "Ils" l'auront. Les travaux commenceront avant qu'on parte.

Mais du côté de l'Élysée et du ministère de l'Environnement, il n'y a pas encore de déclaration. Après-tout, une "drôle de guerre" d'ici à Mai 2017, c'est jouable. Passer le mistigri ou la patate chaude aux probables successeurs, qu'est-ce que ça changerait? Un peu plus, un peu peu moins? 

Il ne reste plus beaucoup de place dans le semi-remorque*, mais l'affaire est plus symbolique que réelle. Et comme l'opposition ne récusera pas le résultat, au moins, on sait qu'elle n'aura pas les voix des zadistes.

Je ne suis pas surpris par le résultat: les nantais ont marre du bruit des avions qui prennent leur altitude dans le ciel de la ville. Et ils savent qu'à l'instar de Roissy, la présence d'un aéroport international attirera beaucoup d'entreprises, diverses, ayant des emplois à offrir.

Pourvu que la raison l'emporte!

Sceptique

* Qui contient toutes les "ardoises" qu'auront à payer les successeurs, à peu près sûrement de l'opposition actuelle.