30 novembre 2016

UNE BÉVUE DE MANUEL VALLS?

C'est un moment furtif à la fin d'une interview "entre deux portes ", du Premier Ministre Manuel Valls. Il n'est question que de son déjeuner avec le Président de la République, à l'occasion duquel, la rivalité potentielle entre les deux hommes, en vue de l'élection présidentielle, a du être discutée, et réglée. Si Manuel Valls a mis sous le coude sa propre ambition, "on" ne sait rien des intentions définitives du Président en fonction.Tiendra-t-il compte, ou non, de l'échec global de son mandat, de l'effondrement de sa popularité,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2016

SUS À FILLON!

Sa victoire à la primaire de la droite et du centre, qui ne s'est annoncée que quelques semaines avant l'échéance, a laissé "groggy" la future opposition, actuellement au pouvoir. Les médias, eux aussi, se resaisissent, cherchent et nettoient leurs armes, dissèquent la cible, à la recherche du point faible. Le mot "libéral" étant ambigu, "on" préfère nettement "conservateur" ,"conservatisme". Peu importe ce qui doit être conservé. L'homme François Fillon n'est pas un "caractériel", c'est à dire dominé par son caractère, mauvais, bien... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 novembre 2016

LA VICTOIRE "MIRACULEUSE" DE FRANÇOIS FILLON.

Elle n'est, bien sûr, pas miraculeuse, mais quand même surprenante, vu le niveau de pénétration de son programme dans l'esprit des français, il y a encore quelques semaines, seulement.  "Il" disposait de quelques centaines de fidèles, associés à la tâche de la préparation du programme, et à sa diffusion auprès de quelques milliers d'autres convaincus, dès l'été 2012 des mérites et de la volonté de l'ancien Premier Ministre de Nicolas Sarkozy. Lui seul faisait l'inventaire de cet épisode particulièrement stable de la vie... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2016

L'AMBITION PRÉSIDENTIELLE DE MANUEL VALLS.

Il a participé à la primaire de la gauche en 2011, son score a été modeste (5%), mais il s'est trouvé très vite à la tête du gouvernement, où il a fait de son mieux, mais pas plus que ce que définit la constitution. La fin désastreuse du quinquennat ne l'entraine pas complètement dans le gouffre, mais le désaveu est total, global, et les chances d'un homme de gauche, même modéré et pragmatique, sont trop insuffisantes pour les risquer. Les canditatures ne peuvent être le fait que de négationistes*. Il y aura une alternance, qui... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2016

"IMPOSSIBLE" EST BIEN FRANÇAIS!

Maintenant que François Fillon semble bien installé sur la voie qui conduit à la Présidence de la République, avec tous les pouvoirs associés à cette fonction, les directeurs de conscience épluchent ses propos, évaluent ses intentions. Deux points d'attaque sont privilégiés. Le premier est sa personne, son origine bourgeoise de province, son appartenance à la religion catholique, le soutien qu'il reçoit de cette communauté encore influente dans les provinces du grand ouest. L'insistance sur cette appartenance débouche sur l'hypothèse... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2016

PRIMAIRE DE LA DROITE ET DU CENTRE, LE DUEL TÉLÉVISÉ.

TF1 et France 2 s'étaient réservés ce "show", prometteur en termes d'audience. Un duel de mâles devant un parterre de journalistes était au programme, L'adrénaline et la testostérone annonçaient une ambiance de corrida. Les "supporteurs" feraient le bruitage. L'échauffement avait été assuré par Alain Juppé, la veille, par quelques questions incisives à la cantonade, dont le rival, François Fillon, ne pourrait rien perdre. Il n'y a donc eu aucune surprise. Chacun est apparu tel qu'il était connu. Le "dur" a défendu son programme... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2016

LA BÉVUE DE MADAME TOURAINE.

C'est une affaire de "science humaine", accommodée à la sauce politique. Apparues au petit matin sur les abris-bus de villes assez importantes pour avoir un réseau de transports publics, les affiches d'une campagne pour la prévention du sida, lancée par le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales, ont provoqué une cascade d'émois, de protestations, de contre-protestations. Ces affiches n'avaient qu'un thème, les amours entre hommes. Elles ne montraient que le baiser sur la bouche. Son sens est devenu universel. Mais la... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 04:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2016

FRANÇOIS FILLON EST-IL "CONSERVATEUR"?

Conservateur, ultra-conservateur, tels sont les épithètes proposés depuis Dimanche, pour définir François Fillon, en tête du premier tour de la primaire de la droite et du centre. Le "Monde" édité hier après-midi, utilise l'adjectif. La presse québécoise aussi. Ses positions à l'égard d'une partie de la loi Taubira peuvent être qualifiées ainsi, si on tient pour rien le bouleversement sociétal que constitue cette loi, inutile autrement que pour nier les différences, les abolir dans le langage et les lois. Elle a nécessité la... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
21 novembre 2016

L'IRRÉSISTIBLE ASCENSION DE FRANÇOIS FILLON.

"IL"faisait "tout pour" depuis le début, l'échec de Nicolas Sarkozy en 2012, et son retrait de la vie politique. Son discours avait deux piliers: les causes de l'échec, les conditions à réunir pour être assuré d'un succès en 2017....et suivantes.  Le "coup fourré" d'Octobre 2012, qui l'a privé de la conduite, ,et donc de la disposition, de l'UMP, fut sa première épreuve. Il y résista, garda un pied à la direction politique de l'UMP, mais créa son propre mouvement, Force Républicaine, creuset de son programme pour 2017. Ce... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2016

ADRESSE À MANUEL VALLS, PREMIER MINISTRE.

À Barras qui lui faisait valoir son jeune âge, Napoléon Bonaparte lui répondit:"On vieillit sur les champs de bataille, et j'en reviens! Votre gouvernement ne passe pas pour un havre de paix, Emmanuel Macron a dû s'y durcir, mettre sous le coude ses bonnes manières. Sceptique.
Posté par Sceptique à 16:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]