08 mars 2017

NOS CHÈRES FEMMES, NOS PAUVRES HOMMES, ET LE MALHEUR DE L'HUMANITÉ.

À peine sortis d'un âpre combat de mâles, résolu, non pas à l'ancienne par l'enterrement des vaincus, mais par la méthode moderne de la "tchatche", des communiqués, des rassemblements comptabilisables, du rappel des votes à la loyale, nous voilà à la fête des femmes, dont le but est de nous rappeler que dans l'ensemble, nous, les hommes, enfin, ceux d'ici, ne les traitons pas bien. Nous sortons des placards les yakas, ces moulins à prière qui accompagnent nos campagnes électorales. Ce sont les meilleures occasions de changer quelques... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]