11 mars 2017

PRÉSIDENTIELLE 2017: ET TROIS, ET DEUX, ET UN.

La campagne commence à peine, mais l'angoisse est trop forte pour qu'on attende patiemment la fin du premier tour. Qui dictera, j'ose l'avancer, les conduites dans les isoloirs des électeurs français. La situation me parait plutôt claire. Il y a un pouvoir "sortant", disqualifié, éclaté entre ses héritiers légitimes, nés et élevés dans le sérail, et la vraie religion, et l'enfant "naturel", plutôt  bien réussi.  Il y a deux pouvoirs "entrants", en tout cas comptant l'être. François Fillon, représentant l'opposition de... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]