24 mai 2017

MÊME POUR UN PRÉSIDENT BIEN ÉLU, LA PAROLE EST D'ARGENT, ET LE SILENCE EST D'OR.

Pour être élu, il faut parler, parler, parler. Et, une fois élu, le meilleur, le plus malin, s'aperçoit que sa parole ne s'envole plus, se transforme en béton, ou en plomb.  Les électeurs sont rentrés chez eux, satisfaits ou furieux, mais l'élu se retrouve seul ou presque, face à ceux qui ne l'ont sûrement pas choisi, et se jurent de l'empêcher de faire ce qu'il a promis. Même s'ils respectent les formes, ils ne dissimulent pas les armes dont ils se serviront pour imposer leur point de vue. Le bras de fer contre le pouvoir... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2017

PHILIPPE MARTINEZ, LE TRAVAIL, LA RÉPUBLIQUE.

Philippe Martinez, le "patron de la CGT, a une définition particulière du travail. Une occupation, pas trop fatigante, et la mieux payée possible, fournie aux travailleurs par des entités dédiées à cette fourniture, les entreprises, et l'État.  Les objets de l'occupation, productions ou services, leur destin, sont indifférents. Le paiement des salaires, les cotisations sociales, les congés payés, referment le chapitre. L'Èconomie avec un grand É, n'existe tout simplement pas. Non seulement il ne voit pas la nécessité d'une... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 mai 2017

ET SI TOULOUSE ÉTAIT UNE TOUNGOUSKA EN MODE MINEUR?

Le procès de la destruction de l'usine AZF de Toulouse (Septembre 2001) va connaitre une quatrième édition, sur les mêmes bases, celle d'une théorie chimique inventée, celle d'une implication exclusive de l'encadrement Le Nitrate d'ammonium n'explose pas "comme ça". Ce n'est pas un explosif, seulement un comburant, pouvant entrer dans la fabrication d'un explosif peu sophistiqué..  La revue des cas de vraies explosions de ce produit chimique implique deux conditions: un confinement du produit dans un contenant rigide,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 16:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 mai 2017

LES RÉPUBLICAINS: LEUR DÉSIR D'UNE COHABITATION EST UNE BÊTISE.

Je n'emploie pas la dénomination "la droite et le centre", car je pense que l'initiative n'appartient qu'au parti "LES RÉPUBLICAINS", la force principale de la "droite de gouvernement".  Elle se voyait des droits sur l'alternance, le remplacement, paraissant inéluctable, de la gauche...de gouvernement, disqualifiée par l'échec global du Président François Hollande. Malheureusement, le candidat désigné pour mener la campagne de "la droite et du centre", François Fillon, a été victime d'une attaque médiatique, révélant des faits... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 mai 2017

LE VOTE CATHOLIQUE, EN FRANCE, EST IL UNE RÉALITÉ?

Sa réalité est invoquée par Antoine de Tarlé, dans un article très récent sur le site Telos. François Fillon s'en réclamait, comptait sur lui pour le porter à la Présidence de la République. Cet électorat, évalué par Antoine de Tarlé à 15% de l'ensemble,  a-t-il compté réellement dans le score de François Fillon au premier tour? J'ai suivi, le mieux possible, les commentaires des lecteurs du Point, postérieurs à la mise sur la place publique des faits reprochés à François Fillon. Des rejets, parfois violents, brûlant l'homme... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 09:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 mai 2017

AH, QUEL BONHEUR, AH, QUEL BONHEUR, D'AVOIR UN PRÉSIDENT PHILOSOPHE!

On savait qu'il avait été "bûcheur", un élève surdoué, curieux de tout, tâtant de tout. Dilettante, quand même, il n'avait pas tous les diplômes décernés par l'enseignement supérieur français. Même pas Normalien, vous rendez-vous compte? L'ENA, dans la botte, c'est tout! Il faisait cependant l'admiration de ses condisciples, de ses professeurs. Au delà de ce cercle privilégié, les français sont vaccinés contre l'épate. La République n'est plus considérée comme ayant besoin de savants, depuis longtemps. On salue poliment nos prix... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 19:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 mai 2017

L'AUTRE DAME DE PARIS.

C'est Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris, qui s'est montrée à la limite de la grossièreté, lors de la visite protocolaire du Président élu, Emmanuel Macron, le jour de son intronisation. Lui a eu la noblesse de faire semblant de ne pas s'en apercevoir.  "L'autre Dame de Paris" ressent plus d'une déchirure de cette victoire prévisible. Elle lui fend le coeur, et quelques autres organes.  L'objet de son coeur, pour la Présidence de la République, était le doux Benoît Hamon, avec sa hotte de Père Noël. Les électeurs au... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
15 mai 2017

EMMANUEL MACRON, UN PRÉSIDENT RASSEMBLEUR ET VOLONTAIRE.

Notre nouveau Président est entré en fonctions hier, Dimanche 14 Mai 2017. Toute la journée a été consacrée par les télévisions à cet évènement, ressenti en France et dans le Monde comme exceptionnel et prometteur.  Rassembleur, Emmanuel Macron exprime ce désir dès sa prise de décision de postuler la fonction, pour avoir les moyens d'agir. Il a fondé son parti, rassemblé des soutiens de toutes parts, et les a engagés, pour finir, dans l'ultime bataille, celle des législatives. C'est le seul point faible de son entreprise, car... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
13 mai 2017

L'ÉTAT ET SON FRIC.*

En ces temps de changement de Président et de déclaration des revenus au service des impôts, la question de la part de l'État prend une acuité certaine. On sait que le quinquennat de François Hollande s'est caractérisé par une inflation des dépenses et des prélèvements de l'État, et qu'en contrepartie, la situation de la machine à sous a continué de se détériorer, par défaut de "matière première", la quasi stagnation de l'activité économique, du niveau de vie, et une hausse irrésistible du chômage. De plus, comme à la fin du... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 02:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 mai 2017

BRÈVE DE.....LÉGISLATIVES!

Mon point d'exclamation essaie de représenter la mauvaise surprise du Président, passé par les étapes conseiller, puis Ministre, avant de parvenir, d'un dernier bond, à la Présidence de la République.  Il s'est fait une idée très personnelle de la fonction de député, et a le désir sincère de la déprofessionaliser, contre la tendance lourde, observée depuis les premiers temps républicains. La politique est devenue un métier, appris solidement "sur le tas", à partir de bases favorables, comme des études de droit, ou des plus... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]