Je n'apprendrai rien à personne, sur la situation créée par l'engouement des électeurs pour le Président Macron, et ceux qui se réclament de lui, rassemblés dans le mouvement LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE.

Le deuxième tour, qui aura lieu Dimanche prochain 18 Juin, sera fait majoritairement de duels entre un candidat (ou candidate) de LREM, le plus souvent en tête, et le survivant de l'Assemblée Nationale sortante. 

Survivant, ou survivante, qui compte rallier les électeurs des partis vaincus, en leur faisant valoir le "danger" d'une victoire trop brillante du parti du Président.

Nathalie Koscsiusko-Morizet, héritière désignée du siège de François Fillon, qui a renoncé à la vie politique, est sortie du premier tour en ballottage défavorable, face au candidat de LREM, un homme d'âge mûr, chef d'entreprise.

Elle a reçu le soutien et la participation de la chaîne BFM-TV, de sa principale journaliste, Ruth Elkrief, pour un unique débat, diffusé à une heure favorable par la chaîne, bien appréciée.

Malheureusement, c'est, en tout cas, mon impression globale, sa démonstration agitée de ses mérites, de ses "droits" à ce siège, n'a pas bousculé son adversaire, calme, posé, et pouvant revendiquer une expérience acquise sur le terrain des applications des "produits" des parlementaires. Il a pu démontrer, sereinement, qu'il pouvait passer du statut d'assujetti à celui de "persécuteur," éclairé, justement, par ses épreuves réelles. Il n'était pas une "Marie-Louise", mais un "grognard" aguerri.

Les électeurs de cette circonscription auront le dernier mot. Je n'ai pas de doutes quant aux résultats. Il ne bouleverseront pas ceux du premier tour. Le Président Macron aura sa "Chambre Introuvable"!

Sceptique

Note du 15 Juin 2017: Deux faits peuvent prendre place dans ce billet. L'agression dont Nathalie Kociusko-Morizet, assez brutale pour entrainer une syncope, et démontrant, s'il en était besoin, la dose de haine et de violence qui infiltre notre société, exaspérée par son vécu d'échecs à répétition. Le second est ma "rencontre", via Google, avec le candidat LREM qui reste en lice dans ma circonscription, avec celui du FN. Un homme très bien, maire d'un village, et Président efficace d'une comdecom. Pas un beau parleur, mais un gestionnaire dynamique et efficace. "What else?"