La maladie est apparue aux États-Unis, conséquence, entre autres, de la bévue du navigateur italien, sous pavillon espagnol.

Redécouvrant* que la terre était ronde, sphérique, et non une galette plate flottant dans l'espace, les navigateurs de l'époque, examinant les "portulans", ont imaginé qu'en partant vers l'Inde ou la Chine par la voie ouest, créée logiquement par la rotondité de la terre, il n'y aurait aucun obstacle, contrairement à la voie directe, ouest-est.

Chhristophe Colomb parvint à convaincre la Reine Isabelle de Castille de lui financer une expédition "expérimentale", et il partit quelques mois plus tard avec ses trois caravelles.

Le voyage fut assez long pour faire naitre le désespoir parmi les équipages, quand soudain une terre apparut. C'était une grande île, baptisée Hispaniola, partagée maintenant entre la République Dominicaine et Haïti. 

Quant aux humains de l'endroit et de l'époque, les indiens caraïbes (selon notre dénomination), ils accueillirent les étrangers avec leurs flèches. Leur réplique à l'arquebuse détermina la suite de l'histoire, mais pas le jugement de la dite histoire, qui a connu de multiples variations. La plus récente est:"qu'allions-nous faire dans ces caravelles?!"

Toute question a droit à au moins une réponse. Après l'enthousiasme initial, accordant la légitime propriété aux découvreurs, au nom du rapport de forces, don de Dieu, il ne faut pas l'oublier, les horreurs commises ébranlèrent le jugement des hommes d'église. Dieu avait-il voulu ça? Le diable était-il le véritable inspirateur?

L'idée a fait son chemin. Qui était déjà long, depuis l'instauration de l'Église Catholique, Apostolique, et romaine. Les hommes d"église étaient déchirés entre les principes légués par le Christ, et les besoins terrestres de la bonne cause. 

Celle-ci étant maintenant solidement installée, malgré la concurrence d'autres religions et de mécréances diverses, la part "terrestre" de la cause pèse nettement moins que la céleste, nettement plus exigeante moralement. L'auto-critique a pris une place importante et des formes diverses**. 

Un procès est ouvert à l'encontre de Christophe Colomb, dont la requête aurait été démoniaque. En effet, la curiosité des géographes rappelle celle d'Ève et d'Adam, réincarnée, quoiqu'inversée, dans les personnes de Christophe Colomb et d'Isabelle de Castille.

La restitution pure et simple de la conquête(les deux continents et la terre qui les relie) s'avère compliquée. Les descendants des propriétaires sont moins nombreux que ceux des envahisseurs indélicats, qui ont, en plus, invité de nombreux amis.

C'est pourquoi la destruction des statues de Christophe Colomb est prônée comme substitut à une restitution intégrale. Pas con, hein?

Sceptique

 *Les astronomes grecs en avaient eu la préscience.

**Le schisme protestant a poussé l'Église à examiner ses responsabilités, ses dérives (la contre-réforme)