LCI recevait hier soir un invité mystérieux, Robert Bourgi. J'en avais entendu parler comme d'un ami généreux de François Fillon, tant par une place au sommet des donateurs, que par un cadeau de trois costumes d'un réputé habilleur de Paris.

Les trois costumes étaient en fait des torpilles, qui ont contribué au naufrage du candidat des Républicains. Alerté, le PNF s'est empressé de les ajouter aux casseroles déjà accrochées aux basques de François Fillon.

Il avait, auparavant, décrit dans le détail son rôle dans la "Françafrique", ce réseau tissé entre les potentats africains de première génération(post-décolonisation), et les copains gaullistes, dans les meilleurs termes avec eux, et garantissant leur pouvoir. Robert Bourgi, selon ses dires....vraisemblables, convoyait des dons en espèces des copains africains à leurs copains gaullistes en campagne électorale. Il me semble que les budgets électoraux n'étaient pas encore aussi surveillés qu'aujourd'hui. Mais les espèces sont muettes et sans traces. On croyait déjà, chez les gaullistes, que le succès électoral n'était qu'une affaire d'argent. Malgré les défaites et les déboires, "ils en sont toujours convaincus.

Ce qu'a expliqué Robert Bourgi, hier soir, c'est que François Fillon oubliait trop souvent ses devoirs de gratitude, qui auraient du être proportionnés à l'importance des dons. Déçu, Robert Bourgi a monté l'affaire des trois costumes, et la fuite vers les "honorables correspondants. Son opinion sur les mérites du candidat, méchamment négative, est la cerise sur le gâteau*. S'il ne le savait pas déjà, François Fillon est maintenant "affranchi". L'écoeurement l'a arraché à ce milieu, à ses carrières.

Ces propos ont eu un autre intérêt. Ils ont résonné avec ceux tenus,  par Emmanuel Macron à Ouagadougou:"Il n'y a plus de "politique africaine"de la France. Cette page sulfureuse devrait être tournée.

Sceptique

*Les turpitudes d'une campagne ne déterminent pas la qualité de l'action politique qui suivra. Ce que démontrent ces "histoires", c'est le "catch as can catch"de nos moeurs politiques. Elles font ressortir, par ailleurs, le changement inattendu que représente le succès d'Emmmanuel Macron. Prometteur!