La mort du chanteur ne pouvait être une surprise. Il a eu le courage de "crâner", d'être un artiste, donné à son  public, presque jusqu'à la fin, mais le cancer a ses règles, et, au stade atteint, "il n'y a plus d'espoir".

Nos rites qui accompagnent la mort ont beaucoup changé. Plutôt que l'accompagner avec humilité, elle tend à être exorcisée, dès qu'elle concerne des personnalités. "Elle" ne devrait pas "déranger".

Les moyens d'enregistrer définitivement l'oeuvre des artistes, permettront à ses passionnés de le réécouter sans limites. Il restera vivant comme tous les créateurs que la renommée a placés au sommet, sans contestation ni doute.

Sceptique