31 décembre 2017

LE DÉGAGISME EST BIEN FRANÇAIS!

 Selon une journaliste s'exprimant sur LCI, il y a quelques heures, le dégagisme (pour les autres) serait la pièce maitresse de tout projet politique. C'est évident, au moins dans l'intimité. La pensée politique est auto-centrée, la présence d'autres est une concession à la réalité. La démocratie définit les conditions de la partie de chaises musicales. Son tempo est "lento". Sa musique est ennuyeuse. Les solistes,virtuoses, trépignent d'impatience. Quand ils n'en peuvent plus, ils se saisissent de leur instrument, et jouent... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
30 décembre 2017

LE "MONDE", ET LES ONZE VACCINS.

On sent le malaise du quotidien du soir, sur cette question de santé publique. Le journal est déchiré entre sa préférence pour la "science verte", adoubée par les écologistes, et la "barbare", à laquelle une partie de son lectorat tient encore. La "science verte" caresse les humains dans le sens du poil, et va au devant de leurs peurs irrationnelles, qui se sont reportées sur les vaccins, qui font pleurer, et délaissent les maladies qui, parfois, font mourir. Les observations dans les hôpitaux, les statistiques de mortalité,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 décembre 2017

À QUOI SERVIRAIT LE DÉPART, EXIGÉ, OU VOLONTAIRE, DE GUILLAUME PÉPY?

À RIEN! Guillaume Pépy est le président d'une SNCF, qui ne peut plus pousser sous le tapis son état fonctionnel lamentable. Il n'y a plus de place! Il n'y a pas un seul citoyen français qui ignore la vraie autorité qui gouverne la SNCF. Ses syndicats. Prompts à dégainer leur grève au moindre froncement de sourcil du Président(de l'entreprise) ou du Ministre des transports. Des mesures politiques ne concernant pas du tout les cheminots jouissent de leur soutien musclé et désintéressé. En Décembre 1995, "ils" n'étaient pas du tout... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:45 - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 décembre 2017

"MON PAYS, C'EST L'HIVER!"*

J'ai lu l'annonce dans la Presse, de Montréal. Une vague de froid, inconnue (relativement), par sa rigueur. Des valeurs inconnues, moins 43°, moins 50, en de rares endroits. Pas vus depuis longtemps, pour certains, du jamais vu, pour d'autres. Les bons calculateurs vont sortir les équations qui vont démontrer qu'il s'agit bien d'un méfait du réchauffement climatique, le résultat de l'effet "tecumseh"** du nom du mécanisme réfrigérant  breveté, qui équipe tous les réfrigérateurs du monde, et transforme de l'énergie en froid.... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
27 décembre 2017

LE NERF DE LA GUERRE, ENCORE ET TOUJOURS!

C'est un article de l'Opinion, un quotidien "politico-économique", qui nous informe d'un débat sérieux. Il s'agit du remplacement de notre flotte d'hélicoptères, depuis assez longtemps conçus et réalisés par notre industrie aéronautique. Le temps passe, et les machines volantes, qui équipent nos armées et nos services civils divers, de surveillance et de secours, commencent, ou continuent, d'être ringardes, et plus très sûres. La raison voudrait que nos trois armées, terre, air, et mer, s'entendent sur un modèle de base unique,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 04:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2017

NOËL, FÊTE CHRÉTIENNE, OU FÊTE PAÏENNE ?

Les deux, mon général! Chrétienne, d'abord! "Elle" n'existerait pas, sans le récit palpitant de l'arrivée de Jésus sur terre, sa naissance annoncée par des textes, des étoiles inconnues, des anges porteurs de messages, ou garde-corps. Un dévot de ma famille le salue rituellement, chaque 25 Décembre, à minuit plus, d'un "happy birthday jésus, happy birthday to you!. Comme les marines en formation, derrière leur sergent instructeur, de "FULL METAL JACKET", le film culte de Stanley Kubrick. Paiënne, ou profane, de plus en plus,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 08:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 décembre 2017

CHÈRE ESPAGNE, BLESSÉE!

Je ne suis pas espagnol, je ne peux pas ressentir ce que les espagnols peuvent ressentir aujourd'hui.  En fait, si les indépendantistes ont une courte majorité, elle me parait bien trop courte pour se lancer dans l'aventure de l'indépendance. La jeune femme qui est à la tête du Ciudadamos catalan parle d'un rêve. Dont la mise en actes implique des mouvements et des actions sur lesquels il sera difficile de revenir. Pourtant, le remède, le retour à la raison, permettrait-il à la Catalogne de retrouver sa place comme si rien... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
21 décembre 2017

NOTRE SERIAL KILLER ?

Je préfère l'expression américaine, plus frappante que la française, parce que le "sujet" conclue la définition. Il s'agit d'un homme, généralement, qui tue un autre être humain, comme il chasserait, saisissant l'opportunité.  Le corps de la victime est, le plus souvent, dissimulé, parfois introuvable. C'est la disparition inquiétante qui fait conclure à un meurtre possible. Il n'y a aucun lien entre le tueur et sa victime. Le meurtre est la conclusion d'une mauvaise rencontre, celui d'une victime qui est là par hasard, et du... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 décembre 2017

QUI DOIT PAYER L'ENTRETIEN DES ROUTES?

Il semblerait, selon quelques articles alarmants de la presse écrite, que notre réseau routier, soit, en moyenne, en piteux état. Les "nids de poule" y seraient de plus en plus nombreux, et victimes d'une incurie générale, la prise en charge étant disputée (pour s'en dispenser), à tous les nouveaux nivaux d'une administration décentralisée. "Ils" se renvoient la balle, mais pas l'ascenseur! Je fais partie des esprits chagrins qui, bien qu'ayant la mémoire des inconvénients d'un État très centralisé, voient dans la décentralisation... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2017

QU'ATTENDONS-NOUS DU PRÉSIDENT EMMANUEL MACRON?

La lune est en bonne place, ne serait-ce que par défaut. Nous sommes drogués à l'immobilisme, à la valse-hésitation, à la procrastination.  Nous avons peur d'être les victimes d'une décision, ou d'en recevoir une portion bénéficiaire maigriote, alors que nos mérites sont si grands! Nous grognons quand il se tait, nous nous plaignons du peu qu'il révèle quand il ouvre la bouche. Ainsi du récent entretien avec le journaliste Delahousse, il est vrai plus descriptif de sa méthode de travail, d'organisation, que de l'avancement des... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:26 - Commentaires [4] - Permalien [#]