Un homme, le plus couramment, a un cerveau et des muscles imprégnés de testostérone, et il en résulte un comportement agressif et dominateur. Il peut réunir tous les traits de caractère composant un type de personnalité, un muffle.

Depuis que Donald Trump est apparu sur tous les écrans du monde, il y a un accord mondial sur sa  personnalité. C'en est un! C'est un muffle.

Les américains l'ont reconnu comme tel, ça leur a plu à plus de 50%, et ils l'ont élu Président fes États-Unis. Il faut se le farcir!

Il avait dit ce qu'il ferait, il fait ce qu'il a dit qu'il ferait. Avec ses mesures économiques "america first", on ne peut parler de surprise. Il ne nous reste qu'une solution, nous adapter, prendre toutes les contre-mesures possibles, diminuer l' impact réel des siennes. Ce sont à ses victimes qu'il revient de se défendre mieux, de rendre la pareille. Elles se réunissent, au moins par téléphone, pour coordonner les contre-mesures.

Les États-Unis ont encore un poids, politique et économique, énorme, mais leurs partenaires et victimes, aussi.

La nature humaine est mauvaise, ses composantes, ses modèles, s'équilibrent, surtout depuis le dernier conflit mondial, particulièrement désastreux. C'est d'ailleurs à cause de son souvenir que les humains, même les pires, sont plus prudents, plus raisonnables.

Il s'agit de recadrer Trump, pas de lui rendre la pareille. Ce n'est pas Superman!

Sceptique