Du pain, il n'est question que de LUI, quand on accable Gérald Darmanin,le Ministre chargé de sa distribution,  sous l'appellation de Ministre des comptes publics. 

À ce titre, en effet, sans aller jusqu'à tenir les billets avec des élastiques, le fidèle défenseur de la Caisse de l'État, a averti, une fois de plus, que les allocations programmées formaient des liasses épaisses et innombrables. Sous-entendu, qu'il y avait du ménage à faire.

Quant aux loteries, de tirage*, c'est pour les citoyens de notre pays, le seul moyen honnête, non honteux, non prédateur, de faire fortune. Le problème est son caractère aléatoire. Il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus. 

Très choyés, car ils sont témoins de ce que les gains pharamineux ne sont pas une fiction, ils ne seront pas détroussés séance tenante. L'État prenant une bonne partie de la mise, il a le bon sens de ne pas faire de même avec les gains. Les gagnants deviennent des bons capitalistes, honorables, et le restent.

Mais on appelle "jeux", aussi, les compétitons autour d'un ballon**, de taille très diverse, avec lequel une équipe, ou un individu, s'efforce de fusiller l'autre.

Ainsi, hier-soir, dans le cadre de la coupe du monde....ou de l'Europe...? Notre équipe de France de foot-ball était opposée à l'Italie. Je me suis laissé tenter, et je ne l'ai pas regretté. Du beau jeu, une belle victoire de la sélection du sélectionneur.

Autour de cette rencontre, la passion pour le "foot" de nos présidents de la République a été rappelée. "Elle" n'a pas de rôle dans leur élection, mais celle-ci leur ouvre le vestiaire des joueurs-vainqueurs. Ils peuvent se faire photographier avec eux à la sortie de la douche, ce qui fait beaucoup d'envieux***.

J'ai observé, malheureusement, et je ne suis pas le seul, que la capacité présidentielle des Présidents est en raison inverse de leur passion pour le foot-ball. Si je ne vois pas au vestiaire, après le match, celui qui est en exercice, je suis rassuré.

Sceptique

*Ceux de grattage ofrent plus de chances, mais d'un montant modeste

**Au dessous d'une certaine taille (tennis, ping-pong,  on parle de "balles". 

***"ILS" les reçoivent aussi, quand ils sont bien remis de leurs efforts, à l'Élysée.