Il était annoncé pour le crépuscule. À cette heure là, un orageon de dix minutes et trois gouttes d'eau, ont été notre lot, une douche, mais sèche!

Vers vingt-trois heures, l'orage, son bruit, et son déluge, m'ont réveillé. Ma box était en danger, je me suis empressé de la débrancher. 
Il faisait frais, et silence, au point du jour, quand j'ai remis en route mon biberon. Un peu plus de clarté, et je suis sorti, faire le bilan. 

Le jardin était bien mouillé, mais tous les arbres étaient debout. Le pluviomètre révélait 15mm de bonne pluie, quinze litres d'eau au mètre carré. Le pied! L'herbe, "naturelle', va reverdir....dans un "certain temps"!

Ces vacances là, cette vie là, sans autoroutes, sans aéroport, ni passeport, je vous assure, c'est le bonheur sans grands frais, un spectacle renouvelé, que personne ne peut reprocher à leurs adeptes.

Sceptique....à propos du reste.