Si les tueries à l'arme à feu sont banales, trop banales, aux États-Unis, la cible de Pittsburg, une synagogue le jour de shabat, a doublement choqué. L'intention antisémite est évidente, mais la méthode est banale, car banalisée par la société américaine et la NRA.
Dont le président Donald Trump est un fervent soutien, promouvant la possession d'une arme, plus encore qu'elle n'existe déjà. C'est pour lui LA solution de la violence. Qu'elle aboutisse à la mort de l'assassin, à la suite de ses victimes.

La tuerie de Pittsburg est de toute évidence antisémite. Il y a des antisémites aux États-Unis. Ce n'est pas la première fois qu'ils ciblent leurs victimes. 

Mais on voit bien que l'émotion ne suffit pas, que le mal, la pulsion de meurtre, persiste et ronge des esprits faibles, qui vont chercher leur force manquante dans une arme à feu, et se soulagent par un massacre.

Le Président Trump pense que la possession et l'usage d'une arme par 100% des citoyens est LA solution. À quelle occasion en a t'il vu la démonstration?

La tuerie antisémite de Pittsburg pourrait elle être son "chemin de Damas"? Je le lui souhaite.

Sceptique