C'est dans la presse en ligne québécoise que j'ai trouvée, sans la chercher, l'information, parce qu'elle est "officielle". La justice saoudienne a trouvé des coupables, les a mis à l'ombre, et prépare leur procès, le plus expéditif possible. Le Prince MBS est blanc comme sa tenue.

Il va sans dire que les faits enregistrés par les turcs ne seront pas pris en compte, au moins, tels quels. "On" en inventera d'autres, avec l'aide des coupables désignés. Le procès sera probablement discret, les verdicts et les exécutions le seront aussi.

On sent un lâche soulagement des partenaires de l'Arabie Saoudite. Il est notable que c'est Donald Trump qui semble le moins convaincu. C'est à son honneur. Quant aux turcs, il pourraient bien prendre le rôle d'empêcheurs de décapiter en rond. Leur honneur, et peut-être d'autres considérations, sont en jeu.

Le pétrole mérite bien son surnom d'or noir. C'est plus qu'un liquide énergétique, c'est le moyen d'un black-out.

Que celui qui préfère, à ce prix là, marcher à pied, nous jette les premières pierres.

Sceptique