J'ai entrevu ce titre dans un de mes magazines en version numérique. Je fais un lien avec l'événement de ce premier jour de l'année, et les photos prises par une de nos sondes spatiales, d'un astéroïde circulant à la limite de notre système solaire, à quelques milliards de kilomètres de notre soleil. Nous n'en sommes qu'à quelques millions, nous! Mais il vaut mieux.

Depuis que l'astronomie a instruit l'humanité sur le cosmos, dont la première étape est la lune, et les suivantes les planètes du système solaire, repérées par leurs mouvements cycliques, l'homme se demande si ces planètes sont peuplées par des "créatures" comparables à LUI, à quelques détails près. Il a fallu quelques siècles pour que nos connaissances écartent la possibilité d'une vie sur les autres planètes du système solaire. Trop chaudes, ou trop froides, elles ne peuvent porter une vie, que nous pourrions comparer à la nôtre. Le dernier doute a concerné Mars. Il est admis qu'elle ne possède pas de forme de vie. On cherche encore celle d'un passé. Les beautés du paysage martien justifient-elles des expéditions-suicide? La sagesse devrait se satisfaire d'engins très gourmands en informations diverses, mais les traitant, et les envoyant vers la terre, sans que personne n'ait à mourir pour elles.

Au delà de Mars, les charmes à espérer sont nuls, et les voyages trop longs.En deça, Mercure, Vénus, sont des enfers.

Si le système solaire ne possède aucun autre endroit vivable que notre Terre, il faut aller chercher plus loin, au delà de notre système solaire. Mais les distances font un bond. Mesurables en années-lumière, c'est à dire la distance parcourue par une particule de lumière en une année*. Il s'agit de systèmes planétaires, possédés par d'autres étoiles, comparables à la nôtre. Si le ciel brille de milliers d'étoiles, elles sont en fait trop éloignées pour être accessibles. 

Un de mes amis ne supportait pas ce vide sidéral, cette limite à notre appétit de connaissances. Il peuplait, avec d'autres, le cosmos, d'êtres plus intelligents que nous, et ayant maitrisé tous les obstacles sur lesquels nous buttons. "Ils" venaient nous visiter en soucoupes volantes, en OVNIS, faire un petit tour, puis repartir chez eux. Mon ami n'était pas intrigué par leur indifférence.  Ça ne serait pas notre cas!

Les croyants en ces balivernes ont manifestement perdu la foi, en même temps que les OVNIS se sont mis à nous bouder.

Pour conclure, nos astronomes ont établi l'existence de systèmes étoiles-planètes au delà de notre système solaire, mais vraiment peu attirants: des soleils proches de l'extinction, des planètes petites, trop pour avoir pu retenir leur eau, et présentant, comme notre lune, toujours la même face à leur soleil. Ça ne vaut vraiment pas la dépense, et le voyage durerait une cinquantaine d'années, à condition d'atteindre la vitesse de la lumière.

Il faudra opter pour la sagesse,pour la vie sur terre, quelqu'en soit l'état à ce moment là**

Sceptique

*La lumière se propage à 300.000 km par seconde.

**Heureusement, notre gentil Président veille sur elle.