Tant on mélange les idées, plus on est proches. Depuis la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle de 2017, les Républicains, autour de Laurent Wauquiez, qui a pris en mains ce parti, la recherche d'une identité positive, d'une doctrine et d'un projet spécifiques, est une obsession du parti légué par Nicolas Sarkozy.

Il faut élargir le fossé qui le sépare du macronisme, tout en voulant séduire les électeurs "égarés" de la République en Marche. C'est d'autant plus difficile, que les personnalités qui ont accepté les offres du Président conquérant, semblent s'en porter très bien.

IL y a du mariage dans l'âme des partis politiques, la chasteté des idées et une fidélité "conjugale" y sont appréciées. Il y a eu des scènes de ménage aux LR à la suite de la présidentielle de 2017. Ont suivi deux années de bouderie jalouse, de cours de dénigrement de la macronie, pour mettre les meilleurs à l'abri des tentations. Il semble qu'une nouvelle foi a été forgée, "Macron, son oeuvre, et ses pompes", se confondent avec celles de Lucifer. Les yeux souffrent, le blépharospasme y est endémique.

Source de satisfaction pour LE CHEF, il n'y a pas eu d'autres évasions vers LREM et son gouvernement, que celles de Gérald Darmanin et de Bruno Le Maire. Mais l'un comme l'autre sont des "clés de voûte"dans le gouvernement d'Édouard Philippe. Toutefois, pas davantage d'adhésions réparatrices.

Après une longue année de calme aux frontières, une subite crise a éclaté au sein des LR. Plusieurs personnalités, anciens parlementaires, viennent de s'évader, mais surprise absolue, pour rallier avec éclat....

LE RASSEMBLEMENT NATIONAL, oui, celui de Marine Le Pen, l'ennemie N°1 de LR. Un sacré coup dur, qui laisse tout le monde sans voix. Y compris moi, Sceptique; à l'affut de scoops de cette taille.

Je me suis limité au récit de l'histoire, pas banale. La suite pourrait être silencieuse.

Sceptique