Il n'est pas tout à fait vrai qu'il ne se passe rien, mais zéro n'est pas vraiment loin. J'ai ouvert le journal télévisé de deux chaines d'information, sans avoir la conviction qu'il s'était passé quelque chose....depuis le dernier gueuleton de François de Rugy, invité par le Président de la République, qui l'a à la bonne.Les ennemis de médiapart sont mes amis!.

J'oubliais les destructions qui ont suivi la parade militaire. Il fallait, en quelque sorte, faire oublier cette dernière, symbole de la filiation présidentielle. 

Dès hier, 15 Juillet, la page de la fête nationale a été tournée, la guerre civile a repris. On fait comme on s'aime! Un bras de fer symbolique décidera du sort du Ministre de l'Écologie. Restera-t-t'il, signifiant le triomphe du Président, ou partira-t-il, signifiant celui de médiapart?

Subrepticement, la présidence a été mise sur les épaules de la jeune suédoise qui y a déjà disposée notre planète, pour la sauver. Un coup double écolo-politique ou politico-écologique ne peut que faire du bien à notre monde menacé.

Ce qui est triste, c'est que ces gestes ne convainquent pas nos écologistes pur sucre, outrés de ce que nous confions notre avenir énergétique au nucléaire plutôt qu'à l'éolien. Que les ruraux exècrent, par principe.

Tant que le courant passera, nous délivrera au passage ses bienfaits, la paix civile sera plus que probable. Cette basse satisfaction afflige les perfectionnistes de l'énergie, E=ZÉRO.

À suivre

Sceptique