Personne n'a osé le murmurer, en voyant les images de l'homme volant, mais je doute que personne pensant bien n'ait ruminé cette pensée? Car l'exploit est à contrepied de la morale du temps. Comme pécheur (j'ai une voiture, et je me chauffe au fuel en hiver), je sens passer près de moi les grondements, remontant de Paris ou de la côte d'Azur. Greta a sûrement rougi de honte pour l'humanité.

Mais, vieux schnock, je retarde, je pense mal.

En attendant l'hiver, le retour du froid et de la pluie(peut-être?)j'ai de l'indulgence pour l'homme, à l'exception de ceux qui balancent leur mégot par la fenêtre de leur bagnole, soucieux qu'il sont du chômage des balayeurs. Je suis sans illusion d'un changement  des comportements de l'homo sapiens mobilis. Ni Zapata, ni autre.

Balayeur? Plus que jamais, ce sera un métier!

D'autre part, il manquait un métier spécifiant la modernité:CLEANER, Comme dans les bons films comme LÉON avec le parfait Jean Reno.

Hélas, exilé à la campagne, je suis privé de cinéma, et trop paresseux pour me procurer, et passer, les vidéos "ad hoc".

Je soupçonne les futurs "cleaners" d'être en formation, un peu partout, en France. Mais Nantes est réputée! Car les besoins, les débouchés, ne peuvent qu'augmenter. L'actualité démontre que notre société s'encrasse en permanence de membres insupportables par leur pensée. Il faudra bien qu'on s'en occupe!

Sceptique