Je ne sais pas ce que recouvriera le terme de terrorismes(au pluriel, avec un s). Les concepteurs du futur n'ont pas d'autre idée.

À nous, chargés de l'exécution, de faire un choix pertinent dans le magma de l'actualité, et celui de la futurologie.

Pertinent, ça peut englober le possible, le faisable, le facilement accessible.

L'exemple du jour, disponible, c'est le feu, de forêts.

Les jours du G7 ont été envahis par les incendies, présumés limités à l'Amazonie, donc, au Brésil, en fait ravageant l'Afrique, bien plus sévèrement, et depuis bien plus longtemps.  Le problème, c'est qu'en Afrique, il n'y a aucun chef d'État qui ait à répondre d'un incendie, du à la négligence, au laisser-faire. Leur pouvoir ne va pas si loin.

Justement, la plus récente catastrophe subie en Afrique est "de saison", et bien inscrite dans ma mémoire. Des orages se déclenchent au dessus d'une chaine montagneuse, déversent des mètres- et des mètres cubes d'eau, qui n'ont pas le temps de s'étaler, et dévalent tels quels dans le lit asséché d'un "oued", le nettoyant de tout ce qui y vit....

En l'occurrence, les membres juvéniles d'une équipe de foot-ball. Près d'une vingtaine de victimes.La nature est violente dans ces montagnes. L'eau est d'abord ravageuse avant d'être bienfaisante. En fait, elle n'a pas le temps de l'être!

Quant à nous, nous ne réaliserons jamais assez l'avantage de vivre en zone tempérée !

Sceptique