Je le soutenais dans sa démarche individuelle, car il avait une légitimité à présenter sa candidature à la Mairie de Paris, dont il est député depuis longtemps. Les actions des états-majors politiques sont faites pour reprendre en mains la cuisine électorale, la bisbille   entre Villani et l'état major du parti macronien n'avait pas d'autre solution qu'un "bras de fer" entre deux hommes rivaux.

Cedric Villani, malgré son prestige, sa renommée, n'a pas réussi son coup d'épaule, qui a cogné dans le vide. Il avait mis beaucoup de lui même dans le défi, et il a été évident que l'l'appareil partisan résisterait, faute de soutien du côté du parti du Président. D'où venait l'énergie déterminante, la nomination de Grivaux à ce siège. La force politique, qui émane de la Présidence, et de son exécutif, le gouvernement, reste à la manoeuvre. Le coup d'épingle du candidat Villani le restera. 

Ce soubresaut de la vie politique aura-t-il une suite? Le mot suite ne me semble pas convenir. Ce sera plutôt un retour à la case départ.

Dans la foulée des vacances et de la rentrée, il y a celle des gilets jaunes, qui ont re-mobilisé leurs bataillons. Paris et quelques grandes villes ont retrouvé leurs agitateurs, pour ce soir, samedi, et demain , Dimanche.

Il y a déjà des dégâts, mais les comptes ne sont pas bouclés. Repartons-nous pour un an (pour commencer)?, ou allons-nous nous mettre en panne, jusqu'à celle de nos forces de l'ordre?

Pour le moment, nous assistons aux préparatifs de l'orchestre, dont les divers musiciens testent les instruments, à la recherche du bon la.

"Ils" n'ont pas coulé, car, prudents,, ou méfiants, ils n'ont pas lésiné sur les bouées de sauvetage. Quant à la pensée, elle est UNIQUE: écolo, écolo, écolo. Hors de l'écolo (successeure de l'école), pas de futur.

Ils sont maintenant tous d'acord sur le programme, écolossime (on ne peut pas plus!). On ne pourra mourir que de froid, et de faim. Une fin noble, il n'en existe pas d'autre, de nos jours.

Ce sera tout pour aujourd'hui!

Sceptique

Quand ils seront prêts, le chef nous donnera le programme! 

Sceptique

Post-scriptum: si les actions répètent celles de l'année civile dernière, il y aura beaucoup de répétitions. Les obsessions politiques françaises sont les mêmes, en nombre et en poids unitaire. Les élections municipales sont le seul événement perturbateur en vue. Je ne les vois pas "bouleversifiantes"! Toute la vie politique du pays nous y conduit!

En attendant...MANIFESTONS

Sceptique