Malgré l'encombrement de l'espace public par des religions diverses, le moindre recul fait apparaitre le vide religieux réel. Notre société se présente comme laïque. Le religieux forme des ilots occupés par quelques uns, qui doivent montrer leur ferveur, et leurs exigences, pour être vus, plus rarement entendus. Sans ce militantisme, notre société apparait globalement comme sans religions. Il faut aller les chercher, aller vers leurs monuments, les manifestations publiques qui sont admises, certains jours, en certains lieux précis.

On ne parle que des religions qui font l'effort d'attirer l'attention, par l'accoutrement des fidèles, par les manifestations publiques des cultes, ou des convictions.

M^me les jours sacrés, voués à une religion, ne sont pas également spectaculaires, surtout si elles sont multiples. Une forme de discrétion s'impose*. C'est, en tout cas, ce que je ressens, en comparant le présent avec mes souvenirs de l'enfance, et de l'adolescence. La religion est passée de beaucoup à presque rien, sur l'ensemble du territoire. Les fêtes spécifiques parviennent encore à lranimer certaines, à les rendre visibles un moment.

Toutes sont susceptibles aux manifestations d'hostilité, de non considération. De plus, ce qui fleure la persécution, remet sa cible sur ses gardes. Toutes les religions n''attaquent plus, sauf encore une mais protestent en cas d'attaque, en proportion de sa virulence. La laîcité est par essence une attitude pacifique.Ce qui n'est pas attendu, par principe, d'une religion. Une vérité doit être offensive! La laïcité est le fait des religions tiédies, qui veulent toujours combattre, mais sans s'imposer.. Le mélange de diverses religions au sein d'une société les place face à un dilemme: ne pas combattre les erreurs(toutes sauf une!).

Rassurons-nous, si on peut dire! La faiblesse de la laÏcité, c'est la laïcité! Aucune religion ne peut comprendre, l'accepter sans arrière pensée. Comment peut on être laïque????

Sceptique