Il y a deux tempêtes à encaisser, ces jours prochains. Une naturelle, production de l"Atlantique et de la saison, et une sociale, de saison, aussi, mais planifiée par des hommes. De mauvaise humeur. Personne n'aurait l'idée d'une maitrise, par les hommes, d'une tempête bretonne. Mais pas plus de celles que les hommes infligent à leurs semblables, pour des raisons sur lesquelles ils n'en peuvent mais. Ils ne les tuent plus, mais leur gachent la vie, quelques heures ou quelques jours. Il y a de la détestation dans l'air, pesante. Ils se disent pas assez heureux. D'autres diraient "insatisfaits".

Àmon âge je ne devrais pas être surpris. Mais pourtant....après tout, le chemin de fer et les trains n'ont pas existé de tout temps. Ce n'est qu'une question d'habitude!

Et si on s'y faisait?

Sceptique