29 avril 2018

SI TU NE L'AIMES, MOI JE L'AIME, ET SI JE L'AIME, PRENDS GARDE À TOI!

Une bonne société française se doit de se chercher querelle, de veiller sur sa réputation. Pourquoi? Parce que sans disputes, la vie serait d'un ennui mortel. La politique possède une bonne part de cette fonction, mais elle lasse vite, et, au quotidien, elle est invisible, ou hors de portée, comme on voudra. Toujours à cause de cette invisibilité, les hommes d'ailleurs ne peuvent en avoir idée. Ce que leur montre de nous la télévision est très tentant. Bien sûr, pas autant que l'Angleterre, qui par son libéralisme à l'intérieur de... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 mars 2018

AH, CES PAYSANS, ILS NOUS PRENNENT TOUT, NOS OISEAUX, NOS PAPILLONS, NOS ABEILLES!

La chasse aux paysans, la printanière, est ouverte, dans la presse, qui, du Monde à tous les autres, se donne le mot: DANS LES CHAMPS, IL N'Y A PLUS D'OISEAUX!, LA FAUTE AUX HUMAINS. Je confirme, mais dès que je regarnis de graines  mes nourrisseurs , ils arrivent de tous côtés, et se disputent jusqu"au dernier grain. S'ils ne sont pas dans les champs, ils sont dans les arbres qui parsèment une campagne pourtant vouée à la grande culture, céréales et autres. Comme les trafiquants de drogues, ils "chouffent"! Autre scandale... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 janvier 2018

LA MALBOUFFE, QU'EST-CE QUE C'EST?

Un condisciple de fac, octogénaire et hors service, comme moi, me fait part de son émotion, à la description de ce que l'industrie alimentaire est capable de faire avec la viande de nos animaux d'élevage. Elle peut, cette industrie, dont le coeur est aux Pays Bas, transformer la viande, d'un état reconnaissable (viande rouge ou blanche), "identifiable" (il est encore possible de dire si elle est bovine, ovine, porcine, ou aviaire) à inidentifiable, sans couleur ou structure  signant l'origine. Une simple matière protéique, en... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
31 octobre 2017

L'INÉGALITÉ HOMMES-FEMMES: UN FAIT DE CULTURE, OU UN FAIT DE NATURE?

L'assassinat d'une "jogueuse" en France, la Nième, me semble balayer la glose actuelle sur les conduites libidineuses des hommes envers leurs collègues ou leurs subordonnées.  Oui, le fond de l'affaire est malheureusement un fait de nature, pas glorieux, que nos efforts éducatifs et les sanctions pénales après coup ne contiennent pas.  Sur le "créneau" criminel, l'homme, le macho, ne s'améliore pas, et les années de prison encourues ne font que mettre à l'abri les victimes potentielles. Les libérations sont trop souvent... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 décembre 2016

INFORMATIQUE, QUAND TU NOUS TIENS!

Les déboires liés à cet usage, c'est étrange, on en a honte, on ne s'en vante pas, et on se sent tout petit en face des champions du clavier, et des "docteurs" qu'on appelle au chevet de la machine récalcitrante, sourde et muette. Mais encore capable de mettre en ligne mes billets. Simplement privés de matière première. Il faut faire flèche de tout bois, entamer les provisions. Le bulletin d'hospitalisation, signé, ou le certificat de décès, sans formalités, pas question de faire son deuil, ni d'une machine, ni de son appartenance à... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2016

L'HOMME, CET AFFREUX!

Le "Monde" qui m'est parvenu hier, fait en grosses lettres cette sombre annonce: "en quarante ans, 50% des espèces de vertébrés ont disparu." À cause de nous, les hommes. Il n'y a pas photo! La faute est différemment répartie. En Afrique et en Asie, c'est la chasse qui anéantit les producteurs d'ivoire ou d'aphrodisiaques....supposés. Et les fauves au pelage somptueux. Et, ailleurs, Amériques, Europe, Océanie, en  plus des deux autres, c'est le "ôtes-toi-de-là-que-je m'y-mette!" d'une humanité grouillante,  envahissante,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
30 septembre 2016

RÉFLEXIONS SUR LE PRÉSENT.

Le principe gaullien de ne reconnaitre que des états, rencontre, de temps en temps, une limite morale. Toutes les conduites des états souverains ne sont pas équivalentes. À l'heure qu'il est, les rebelles syriens qui tiennent les ruines d'Alep, et les populations civiles qui se terrent avec eux, estimant que la vie sous la férule de Bachar Al Assad ne serait pas meilleure, subissent un siège et des bombardements visant à leur anéantissement. Le dictateur ne répugne pas de régner sur un tas de ruines et des monceaux de cadavres, car... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 septembre 2016

LA FRANCE DOIT-ELLE ÉVOLUER VERS LE "VÉGANISME"?

Le titre de l'article collectif publié par "Le Monde" daté du 21 Septembre (page 21), est affirmatif. Il est combiné avec un éditorial condamnant la dérive de notre société vers une dissimulation honteuse d'une phase majeure de l'offre de viande, l'abattage. Ce passage nécessaire est caché, non représentable, et si nos besoins sont satisfaits, toute une partie, inévitable, allant de nos prés à nos assiettes, est soigneusement occultée.  De temps en temps, des héros, micro en main, ou camera à l'épaule, se faufilent dans ces... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 08:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 janvier 2016

LE RETOUR DE JEAN-FRANÇOIS COPÉ.

 Jean-François Copé est un personnage clé de l'UMP, devenu "Les Républicains" après le retour et l'élection à la présidence du parti de Nicolas Sarkozy, élu Président de la République en Mai 2007, et battu par François Hollande, en Mai 2012. Dans un premier mouvement, l'ancien président de la République avait déclaré se retirer immédiatement de la vie politique, et avait laissé "en l'air" son parti et ses partisans. Parmi lesquels, Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, et engagé dans la campagne, en seconde ligne,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2016

LE LOUP, L'HOMME DES VILLES, ET L'HOMME DES CHAMPS.

Comme il en est des rats, il faut bien les distinguer. Même s'ils ont la même origine, le même génome. Les différences ne sont pas anatomiques, mais culturelles. Ils s'ignorent mutuellement, depuis lontemps, et de plus en plus. Les hommes des villes, en principe mieux informés, sont moins excusables. Mais, loin des yeux, loin du coeur, les hommes des champs subissent cette loi de l'amour. Il n'y a que les hommes des villes qu'on puisse faire sortir en procession pour la sauvegarde des loups. Les méfaits de ces animaux prédateurs... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]