24 juin 2018

QAND MIMIT, LA MARIONNETTE DU BÊBÊTE-SHOW DISAIT:"LA POLITIQUE, C'EST UN MÉTIER!".

Cette formule péremptoire, supposée exprimer la conviction prêtée à François Mitterrand, m'a toujours parue juste et profonde. Car un métier ne se limite pas à la liste qui les énumère, mais à l'esprit qui anime l'humain qui l'exerce, la partie qui résulte de son apprentissage, et celle qui engage ses sentiments, ses passions, son "coeur". Je ne vois pas pourquoi elle ne concernerait pas les professionnels de la politique. François  Mitterrand devait la vivre ainsi. Parmi les derniers, Sarkozy la faisait vibrer,  François... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2018

LES EMBARRAS D'UN "DESPOTE ÉCLAIRÉ".

L'histoire de notre Europe en a connu un certain nombre. Des monarques tout à fait légitimes, qui, alertés par les événements français, par les mésaventures des Bourbons, ont réfléchi au futur de leur pouvoir. Attendre ses premiers craquements sous la pression des résistances des sujets soudainement contestataires, ou aller au devant, et décréter des libertés impensables, octroyées sans avoir été demandées. Ce changement en Europe est maintenant oublié. Ses états qui ont échappé, en 1945, à la cure de communisme, sont maintenant,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
30 mai 2018

MA PARTICIPATION À L'HOMMAGE À MAMOUDOU GOSSAMA.

J'étais devant ma télévision, ouverte sur LCI, quand tout d'un coup l'exploit a été annoncé, et le film diffusé. J'ai entrevu ce jeune homme courant vers l'immeuble, où un enfant était en difficulté, agrippé à la rambarde d'un balcon, les jambes dans le vide. Sautant , s'aggrippant, se rétablissant, pour saisir le niveau suivant, et d'étage en étage, parvenant à la rembarde surplombant l'enfant, puis le saisissant par son vêtement, et le propulsant vers le balcon.  Un moment plus tard, le sauveur était filmé dans la rue,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:02 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
22 mai 2018

MACRON ET LA DÉCENTRALISATION.

 Quelques mots ont grondé ces jours-ci, propagés, diffusés par les divers médias : "Macron n'aime pas les Régions, les Départements, les Communes". Ça ne l'intéresse pas. Peut-être. La décentralisation n'est pas une pièce maitresse de notre histoire. Elle s'est façonnée dans la tête des élus, tous, jusqu'à la députation, représentants d'une commune, d'un canton, d'un département. Depuis peu, d'une Région. Elle s'est voulue la correction des aspects caricaturaux de l'historique centralisation de la France, à partir de son... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
20 mai 2018

UN ÉCHO DE L'AFFAIRE WEINSTEIN .

La révélation du comportement de ce producteur américain de cinéma, qui échangeait ses faveurs contre celles des actrices, ne date pas d'un an, mais continue de faire des ravages. Car, depuis le scandale, les vengeances mises en oeuvre par des victimes, et l'utilisation de l'accusation pour démolir un homme, défraient régulièrement cette nouvelle chronique, saturent les tribunaux et les journaux divers, "papier", ou audio-visuels. Nos hommes politiques figurent particulièrement sur la liste des procès intentés. Il me semblait que... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 mai 2018

PIERRES CONTRE BALLES À GAZA. QUELLE ISSUE?

Chaque vendredi, jour religieux de l'Islam, et ces derniers jours, sous le prétexte de l'ouverture de l'ambassade américaine à Jérusalem, les jeunes gazaouis se répandent dans le no man'sland qui sépare la ville du territoire israélien, dans le but d'atteindre la fontière, de la rompre, d'envahir les mains nues le territoire israélien, et le reconquérir. Tout simplement! S'ils s'approchent trop, s'ils semblent près de réussir, de prendre pied sur ce qui est devenu, par la force des armes, israélien, les gardes-frontières font des... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 03:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2018

LE SECRET QUI COUVRE LES CRIMINELS APRÈS LEUR PEINE: UN FAIT DE CULTURE.

L'horrible crime de Wambrechies, l'assassinat d'une adolescente, qui résistait à une tentative de viol, a réveillé une revendication très politique, l'information des maires de la présence dans leur commune d'un criminel, plus particulièrement "sexuel", ayant accompli sa peine. La probabilité d'une récidive, pas faible, met en émoi, après-coup, les responsables de l'ordre public que sont les maires. "Si on l'avait su, on aurait...quoi?" Les débats de spécialistes qui ont foisonné ces jours-ci ont plutôt renforcé la position des... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 février 2018

L'IMMIGRATION, ENCORE, ET TOUJOURS.

Il ne se passe pas de jours sans qu'on en parle, sans qu'on la condamne, comme la pire des menaces, ou au contraire qu'on la multiplie, par cent, mille, ou encore plus. Siphonner l'Afrique, pour les uns, le Moyen-Orient, pour les autres. Au secours de tous les hommes qui ne disposent pas du même niveau de vie que le nôtre, ou de la paix. Et, surtout, que les premiers occupants n'aient pas l'indécence de protester. Les deux points de vue ont leurs arguments, leur légitimité, au regard de lois internationales sélectionnées. Les deux... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2018

LES FAUX MALENTENDUS ENTRE LA CORSE ET LA RÉPUBLIQUE.

Si l'identité corse a toujours existé, le nationalisme ne s'est exprimé clairement qu'après la seconde guerre mondiale. La défaite de 1940, l'occupation italo-allemande prenant prétexte de la prise de contrôle de l'Afrique du Nord "française", en 1942, ont forcément affaibli l'image de la République Française dans l'esprit de certains corses, comme partout où la Fance avait planté son drapeau. Comme me l'a dit un "parent" corse quelques années plus tard, le rêve du baton de maréchal, récompense d'un service de la France, s'était... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 décembre 2017

LES CORSES: DES PAS VERS QUOI?

 Le nationalisme corse a commencé à crier fort dans les suites de notre décolonisation, de notre départ de l'Algérie. C'est dans les années qui ont suivi le grand retour, qu'une invitation à passer des jours de vacances, émise par une parente native de l'île, m'a fait prendre pied dans les pénates d'un peuple alors peu aimable, jaloux du bonheur des algériens et de quelques autres. Par dessus le marché, un certain nombre de "colons" chassés de l'Afrique du Nord, craignant de manquer de soleil, s'étaient jeté jetés sur la plaine... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]